REFLEXION

RAMADHAN : Les imams font des propositions au ministère de tutelle



Les autorités sanitaires algériennes avaient annoncé un prolongement du confinement jusqu’au 29 avril « au moins ». De plus, même si le déconfinement pouvait démarrer à partir de cette date, il ne serait que progressif, donc les lieux de fort rassemblement comme les mosquées restant fermés, ainsi les prières de Tarawih sont donc annulées cette année. A cet effet, la Coordination nationale des imams et des fonctionnaires des Affaires religieuses a appelé le ministère à ordonner la diffusion des enseignement religieux  (Dourouss) du soir dans toutes les mosquées d’Algérie via les hauts-parleurs 15 minutes avant l’appel à la prière pendant le mois de Ramadan. En outre, le même conseil à proposé de tenir la prière de l’Aïd dans les espaces publics tels que les jardins et les stades municipaux, tandis que le discours de l’aid el fitr sera diffusé dans toutes les mosquées via des amplificateurs Son externe si la situation ne s’améliore pas. La source a également dénoncé, dans le communiqué publié samedi soir sur son compte officiel « Facebook », la misérable campagne qui touche les imams, et les diffamant sans aucune fixation, notamment ce qui s’est passé dans la wilaya de Constantine, appelant les autorités de sécurité à intervenir.    

Ismain
Lundi 20 Avril 2020 - 16:54
Lu 414 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-10-2020.pdf
3.23 Mo - 25/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+