REFLEXION

Quel avenir pour les redresseurs ?



Le chef de file des redresseurs du FLN, Salah Goudjil a fait dans l’exégèse juridique en considérant les instances issues du 9ème congrès, désormais, comme illégitimes jusqu’au moment où d’autres viendront les remplacer. Pour Belkhadem,  le ministère de l’intérieur n’a pas à organiser un congrès extraordinaire du FLN, mais cette mission doit revenir aux militants du parti. L’essentiel, selon Goudjil est de ne pas laisser la crise perdurer trop longtemps. Pour ce faire, le porte-parole des redresseurs croit savoir que la meilleure alternative serait celle d’un congrès des deux tendances rivales. Un scénario vertueux qui voudrait qu’au FLN il n’y ait, selon lui ni vainqueur ni vaincu. Et que tous ses militants sont ses enfants sans exclusion. Quid de Belkhadem et de l’actuelle direction du parti ? En dépit de la main tendue à ce dernier, les redresseurs ne semblent pas espérer une quelconque initiative de la part du chef car dans les coulisses on croit savoir que Belkhadem a en réalité les faveurs du président. Le meilleur exemple réside dans les propos de Belkhadem qui a déclaré que le congrès des redresseurs est une mission impossible. Les projets de textes qui ont été soumis à l’approbation des élus de la nation ouvrent la voie à des choix difficiles pour les deux belligérants qui sont entre autres  la scission d’une partie de la base militante pour créer une nouvelle formation politique ou en cas échéant rejoindre le parti déjà créé par l’ex-membre démissionnaire du comité central du parti, Abdelaziz Belaid, qui a créé le front de l’avenir. Un imbroglio juridico-politique que le porte-parole des redresseurs admet à demi-mot, en considérant que le meilleur moyen d’éviter au parti d’exploser, c’est que Belkhadem et ses partisans acceptent leur proposition. Sinon, Belkhadem, a un autre choix est de faire un remaniement du bureau politique et la crise que traverse le FLN sera désormais finie. Alors, les voies sont ouvertes pour chacun et chacun doit évaluer les risques qui devront entacher ses démarches.

Réflexion
Samedi 24 Décembre 2011 - 10:32
Lu 431 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 230

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 07-12-2019.pdf
3.58 Mo - 06/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+