REFLEXION

Pour le respect d’un Etat de droit…



Afin d’approfondir le processus démocratique et renforcer l’Etat de droit, l’Algérie a choisi d’accomplir en toute souveraineté, dans la solidarité, l’union et la sérénité, avec l’implication de tous les citoyens frères, l’’accélération de l’évènement dans notre pays combinée avec le printemps rose, où est annoncée une vraie réforme politique qui se concrétisera avec une vraie constitution et le départ de tout un système.
Depuis plus de 02 mois, le peuple Algérien  marche dans la rue pour faire valoir ses droits constitutionnels, laissant derrière lui sur son passage des images impressionnantes qui resteront gravées pour l’éternité dans notre mémoire collective, montrant une solidarité entre citoyens de différentes opinions, rassemblés autour d’un même objectif, qui est le changement et l’avenir de toute la société algérienne.
Oui, une société solidaire  vivant dans un patrimoine commun diversifié, culturel, traditionnel, politique, social….conçu par l’ensemble des algériens et algériennes attachés à la promotion de leur identité nationale à sa juste valeur, léguée par nos prédécesseurs.
L’Algérie, grand pays de communauté de citoyens descendants de chérifiens, martyrs et moudjahid des révolutions, a besoin d’être soudé pour bannir toutes les inégalités et opter pour plus de justice sociale, relever le citoyen à travers l’Ecole et reconstruire un second Etat de droit moderne bâti sur le socle des valeurs universelles.
Cette construction se fera  avec l’’’ANP’’ (Armée Nationale Populaire), ’ héritière du bras armé du Front de libération Nationale (FLN),  garante de la sécurité et de la stabilité du pays. Avec ce grand mouvement du ‘’Hirak’’, jalon dans la conquête de droits nouveaux, le jeune algérien qui était prisonnier dans le passé, loin du jardin d’Éden fantasmé s’est impliqué, se transformant en un acteur mobile pour contribuer pleinement à l’essor de son pays et créer lui-même  son propre paradis dans sa belle Algérie unique dans le monde. Peut-être que pour lui un nouvel espoir est né et le temps de la ‘’Harga’’ à travers la grande bleue semble révolu, n’étant plus qu’un cauchemar lointain.
Le ‘’Hirak’’ quant à lui, demeure et demeurera toujours un fort message destiné aux compétences nationales qui ont pour mission et devoir de conférer à nos institutions, toute la crédibilité et l’efficacité indispensables pour une prochaine République plus moderne, plus juste, plus grande…

B. Adda
Lundi 22 Avril 2019 - 18:44
Lu 262 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-05-2019.pdf
3.67 Mo - 19/05/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+