REFLEXION

Plainte pour racisme contre Naïma Salhi



Trois avocats ont annoncé, hier soir, avoir déposé une plainte au tribunal de Boumerdès à l’encontre de la députée et présidente du PEP, Naïma Salhi. « La plainte a été déposée pour incitation à la haine raciale et les appels au meurtre contre des citoyens kabyles » ont expliqué les trois avocats Me Kader Houali, Me Soufiane Dekkal et Me Salim Chait dans un communiqué. « C’est parce que nous avons enregistré avec beaucoup d’amertume et de dégoût le silence des autorités devant cette récidiviste que nous avons décidé d’agir », ont-ils précisé. Ceci d’autant que, ajoutent-ils, « le procureur de la République s’est auto saisi dans des affaires moins graves que celle-ci ». « Le multipartisme qui est un acquis arraché de haute lutte, ne doit pas être un prétexte pour des « charlatans politiques », qui en abusent en transformant leurs partis en tribune de discrimination raciale ou en appel au meurtre contre des personnes » dénoncent ces avocats qui se réfèrent à l’article 64 de la loi organique relative à la création de partis politiques.

Réflexion
Lundi 10 Juin 2019 - 21:12
Lu 1087 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-06-2019.pdf
3.61 Mo - 25/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+