REFLEXION

PROPAGATION DES HEPATITES B ET C : Les cabinets dentaires pointés du doigt !

La propagation des hépatites B et C est liée en grande partie, au non respect par certaines cliniques dentaires privées, des protocoles de stérilisation du matériel et au manque de formation des assistants dentaires, selon des experts en santé.



En effet, le président de l’association SOS hépatite, Abdelhamid Bouallag, l’hépatite B, transmissible par les liquides biologiques (sang, salive…) et l’hépatite C transmissible uniquement par le sang figurent parmi les pathologies les plus répandues dans la société. En Algérie, à l’instar de tous les pays du monde, les cliniques dentaires viennent en tête des foyers de transmission du virus, a expliqué M. Bouallag, s’appuyant aux résultats de rapports de plaintes et enquêtes médicales. Pour lui, la propagation de l’hépatite, notamment C, s’est accélérée par le manque d’hygiène et l’utilisation de matériel non stérilisé au niveau des cliniques dentaires privées, dont certaines ne disposent même pas d’autoclave (équipement de stérilisation). Plus grave encore, certains patients omettent de déclarer au dentiste leur maladie, a-t-il ajouté précisant, à ce propos, que « 90% des personnes atteintes l’ignorent carrément ». Par ailleurs, le président de l’association SOS hépatite a relevé un autre facteur crucial, à savoir le manque flagrant de formation des assistants dentaires, se félicitant de l’intérêt accordé, cette année, par les pouvoirs publics à cet aspect à travers l’ouverture d’un concours national d’accès à la formation spécialisée d’assistants en fauteuil dentaire. Les assistants en fauteuil dentaire sont un maillon important dans la chaîne de l’hygiène dans les cliniques, a-t-il assuré. Le spécialiste a relevé que le coût des soins d’un seul patient revenait à près de 30 millions de centimes pour une période de soins de trois mois, ce qui fait du recours à la prévention  » une chose nécessaire », se félicitant des efforts du ministère de la Santé et de la Population, déployés ces dernières années, pour réduire les taux d’atteinte en hépatite virale, particulièrement en ce qui a trait à l’obligation faite aux cabinets dentaires d’acquérir les équipements de stérilisation.

Ismain
Samedi 28 Décembre 2019 - 15:08
Lu 327 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma