REFLEXION

PROLIFERATION DE LA PANDEMIE DE LA COVID-19 EN ALGERIE : Le retour au confinement total exclu

Le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar a exclu, ce jeudi 19 novembre 2020, la possibilité d’imposer à nouveau le confinement à l’ensemble du pays, indiquant que le nombre élevé de cas était attendu en raison du non-respect des mesures préventives.



Le Docteur Djamel Fourar, porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’épidémie du coronavirus, s’est exprimé, ce jeudi 19 novembre 2020, sur la recrudescence de ces derniers jours de la pandémie de la Covid-19 en Algérie. En effet, Dr Fourar a fait savoir que  « C’est une situation qui prévaut au niveau mondial. Nous avons vu dans tous les pays cette recrudescence importante de nouveaux cas et de décès, et l’Algérie n’est pas épargnée, puisque, nous assistons depuis des jours à une augmentation des cas », a expliqué Dr Fourar au micro du journaliste de la Chaîne III, Ahcene Chemache, en relevant qu’avant-hier (mardi), « nous avons dépassé le cap des 1000 cas et également le nombre de décès, on est passé d’une moyenne de 10 cas à 20 décès hier (mercredi, ndlr) ». Pour Dr Fourar, cela veut dire que « la situation est de plus en plus difficile, néanmoins, l’Etat a pris toutes les mesures à travers le dispositif de dépistage et de prise en charge qui est mis en place au niveau de l’ensemble des wilayas pour faire face à cette recrudescence du nombre de cas ». « Le citoyens doit jouer un rôle essentiel dans le cadre de la riposte nationale. Comment il doit intervenir?, en prenant en compte les mesures barrières qui sont des gestes simples à savoir l’hygiène des mains, distanciation sociale et surtout le port du masque obligatoire en toutes circonstances pour arrêter la transmission du virus », a-t-il dit. Concernant le dépistage, le porte-parole du Comité scientifique a assuré qu' »actuellement nous dépassons les cinquante laboratoires (publics et privés) et le nombre de tests est en train d’augmenter ». « Maintenant, en dehors des PCR, il y a l’avènement des tests antigéniques qui vont apporter un plus en terme de diagnostic et de dépistage », a-t-il noté.

Ismain
Vendredi 20 Novembre 2020 - 15:08
Lu 217 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma