REFLEXION

PROJET IMMOBILIER A LA CITE DE 48 LOGTS : Les résidents de la cité policière s’opposent à l’OPGI

Depuis plus d’une année environ, un bras de fer oppose le « comité du quartier des 48 logements dite cité policière » et l’Office de la Promotion et de la Gestion Immobilière de Mostaganem qui a projeté de construire des logements sur la bande de terrain en contre bas de la Protection civile, de la Mosquée « Attawba » et des bâtiments, face au CFPA « Mokhtari Benchaâ ».



Des résidents de la cité des 48 logements dite cité policière, auteurs d’une pétition, dénoncent avec vigueur l’intention de l’OPGI qui aurait pris une assiette de terrain appartenant à la mosquée ‘’Ettawba’’ pour y édifier des logements. Cependant, les démarches des résidents et celles de la ligue de wilaya des comités de quartier sont restées vaines bien que la presse locale, toute proche, en a fait écho de cette affaire, auprès de l’opinion publique. Ainsi, il avait paru nécessaire d’interpeller alors Monsieur le wali, nouvellement installé et c’était en août 2015, sur ‘’détournement’’ d’un espace vert sans que la direction de l’environnement, ni la mairie n’interviennent énergiquement pour apaiser les ‘’esprits en colère’’ dont l’OPGI en serait responsable. En effet, le terrain relèverait, selon les résidents, du Ministère des Affaires Religieuses sur une superficie totale de 4.538 m2, suivant un arrêté du wali du 16 juillet 1983 dans lequel, a été implantée l’actuelle mosquée « Attawba ». Le reste du terrain a été gardé comme « Espace vert » pour agrémenter l’environnement du voisinage. D’ailleurs, le terrain en question comportait du gazon et des Palmiers, régulièrement entretenus par les services de l’APC. Avec le démarrage des travaux d’aménagement du Tramway, au centre-ville, 45 arbres âgés de plus de 130 ans, selon les dires des vieux Mostaganemois .Ce sont des « ficus d’ornementation » des bordures ont été déplacés et répartis, en moitié entre la zone de « Sidi Benhaoua » et l’espace vert de la « cité des 48 logements », plus la mosquée « Attawba » et ce, par l’Entreprise Espagnole chargée du Tramway. Cependant, comme constat de taille très important, la vingtaine de ficus transplantés dans la zone de « Sidi Benhaoua », au même moment que les 25 autres de la cité policière, se portent à merveille tandis que ces derniers, une vingtaine d’entre eux ont commencé à dépérir bizarrement et sont morts, bien curieusement. Mais, selon les riverains, cette mort ne semble pas naturelle mais l’hypothèse qu’elle soit provoquée intentionnellement, reste la plus plausible et appelle à des éclaircissements. A leur actuelle, il n’y a plus de gazon, plus de palmiers et plus de ficus dans les environs de la direction de la protection civile, de la mosquée « Attawba » et des 48 logements de la cité policière. C’est le spectacle désolant d’un espace vert ravagé qui vient d’être caché, pour la seconde fois, de la vue par une ceinture de tôle ondulée luisant neuve. Sans consultation des riverains, ni des services de l’APC, encore moins de la direction des affaires religieuses, l’OPGI s’est permis d’entamer des travaux pour la réalisation de logements et, pour ce faire, elle a déraciné des arbres qui ont couté de l’argent à l’Etat et a posé une clôture sur le terrain qui ne lui appartient pas, de près de 2000 m2. Nous avons croisé le président du comité de quartier des 48 logements de la cité policière à même le site en question et ce dernier, nous dit interpeller avec insistance l’intervention de l’autorité de l’Etat, en l’occurrence, M. le wali de la wilaya pour que soit mis fin à ce massacre écologique intolérable qui se passe au vu et au su de tout le monde. Aujourd’hui, il semblerait que le maire de Mostaganem s’oppose à ce projet, il n’en demeure pas moins que l’appui de M. le Wali est indispensable, afin de mettre un terme à cette situation.

Younes
Mercredi 2 Novembre 2016 - 16:58
Lu 670 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma