REFLEXION

PROJET ALGER SMART VILLE : 200 chercheurs algériens de retour au pays



Plus de 200 chercheurs de la communauté algérienne établie à l'étranger activant dans d'importantes entreprises de haute technologie dans le monde sont revenus au pays dans le cadre du projet  Alger Smart ville, a-t-on appris mercredi auprès de la wilaya d'Alger. Lancé depuis près d’une année, le projet  Alger Smart ville a "attiré d’ores et déjà plus de 200 jeunes chercheurs établis à l’étranger et dont les innovations technologiques leurs avaient permis de décrocher plusieurs brevets mais ont choisi de revenir dans leur pays afin de participer dans la conception d’Alger comme ville intelligente", a indiqué à l’APS, Mme Fatiha Slimani, responsable du projet Alger Smart ville à la wilaya. "Les compétences nationales de la diaspora reviennent au bercail, c’est pour dire que l’exode de la matière grise algérienne commence à connaitre le phénomène inverse, nos scientifiques rentrent au pays", a-t-elle tenu à souligner. Le Pr Riad Hartani fait partie de ces jeunes scientifiques qui sont revenus pour servir leur pays. Diplômé de l’Ecole nationale polytechnique, le jeune Hartani qui était parti en France pour poursuivre ses études, avait, à 25 ans, décroché le titre de docteur pour une thèse sur l’intelligence artificielle qui lui a value la mention très honorable avec félicitations du jury (université de Paris), a indiqué Mme Slimani.       

Salim
Mercredi 25 Octobre 2017 - 18:18
Lu 793 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma