REFLEXION

PRODUCTION DE BOISSONS GAZEUSES : Des produits périmés toujours utilisés par des fabricants

Certains fabricants de boissons gazeuses ne semblent être motivés que par le gain qu’ils encaissent. La qualité du produit à livrer ne les inquiète plus, quitte a utiliser des colorants dont la date de péremption est largement dépassée. C’est le constat relevé d’un journaliste qui a été si surpris de découvrir, en présence des contrôleurs de la qualité, que les matières premières utilisées par certaines limonaderies étaient périmées !



Malheureusement la consommation de boissons gazeuses particulièrement recherchées en cette période de grosse chaleur est susceptible de provoquer de sérieux ennuis de santé , surtout  en découvrant  la façon dont celles-ci sont produites par certaines des entreprises peu regardantes sur leur qualité et surtout  si insoucieuses sur la santé du consommateur  qui va en boire . Afin d’en informer  les citoyens sur la production des boissons gazeuses, un journaliste de  la radio ‘’Chaine 3’’ a  accompagné,  le lundi 07 Aout 2018, des contrôleurs de la qualité lors de leur déplacement dans certaines zones de la wilaya d’Alger. Ce dernier  a eu la désagréable surprise de découvrir que les matières premières utilisées par certaines limonaderies étaient périmées. Tout comme lui, lors de leur déplacement au sein de cette entreprise, les contrôleurs vont aller de surprise en surprise en constatant que les conditions d’hygiène régnant dans les lieux sont « catastrophiques ». Aussi bien le sol, les murs, les bouteilles dans lesquelles sont conditionnés les sodas et jusqu’aux personnel chargés de la manipulation de ces dernières, tout donne à voir constater l'absence d'un minimum d'hygiène, voire un état de saleté repoussant. S’intéressant de plus près aux étiquettes apposées sur les bouteilles de limonade produites, un agent du contrôle y découvre que le produit de base  mentionné n’est pas celui qui est réellement utilisé pour confectionner le breuvage. Après leur visite des lieux, sanctionnée par la rédaction d’un procès verbal signalant les infractions relevées, les contrôleurs décident d’un commun accord de prononcer la fermeture administrative de cette usine. L’auteur du reportage note que lors des différentes opérations effectuées dans des établissements similaires, les agents de contrôle ont eu plus d'une fois à  constater des déficits en matière d’hygiène, de même que des supercheries dans l’étiquetage des produits fabriqués.

L.Ammar
Mardi 7 Août 2018 - 20:28
Lu 931 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-12-2018.pdf
3.1 Mo - 16/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+