REFLEXION

PRESIDENTIELLES 2019 : Mobilisation des partisans du 5e mandat

Des personnalités fidèles partisans du Président Abdelaziz Bouteflika ont mis en place une coordination politique de grande envergure pour «le soutien au cinquième mandat du président Bouteflika» lors des élections présidentielles de 2019.



L’actuel président se succédera-t-il une nouvelle fois à lui-même ? Le président Bouteflika n'a pas encore tranché sur la question, mais l’initiative du député Du FLN, Baha Eddin Tliba , d’appeler le chef de l’Etat  à briguer un  5ème mandat a trouvé un écho favorable chez beaucoup de personnalités politiques, syndicales et religieuses. En effet, à un peu plus d’un an de l’élection présidentielle, une coordination pour «le soutien au cinquième mandat du président Bouteflika» vient de voir le jour. A la manœuvre, se trouve Tliba, député du Front de libération nationale (FLN), le parti qui compose la majorité présidentielle.  Dans une interview accordée le 4 févier au site TSA, ce dernier a assuré avoir l'appui d’acteurs importants de la scène politique algérienne à l’instar des anciens Premiers ministres Abdelaziz Belkhadem et Abdelmalek Sellal, ou encore les anciens secrétaires généraux du FLN Abdelaziz Belkhadem et Amar Saâdani, l’ancien ministre de l’énergie Chakib Khellil , Abdelmadjid Sidi Saïd secrétaire général de l’UGTA, et outre , les personnalités sus-citées, les anciens ministres Hamid Grine, Mustapha Karim Rehial, Abdelouahab Nouri et Abdelkader Ouali, l’actuel ministre de la jeunesse et des sports Ould Ali El Hadi, le président de l’Assemblée populaire nationale (APN) Saïd Bouhadja, le député de la diaspora Djamel Bouras et les députés Mahmoud Guemama et Saïda Bounab devraient faire aussi  partie de cette  coordination. Notons qu’aucune voix divergente au sein des partis de la majorité présidentielle ne s’est opposée au cinquième mandat , même l'actuel Premier ministre, Ahmed Ouyahia, que les observateurs politiques soupçonnent d'avoir une ambition présidentielle, a récemment réitéré qu'il ne s'opposerait pas à un cinquième mandat du président algérien. Toute la machine politique est prête pour soutenir le président Bouteflika pour un autre mandat présidentiel, et n’attend que le feu vert du président Abdelaziz Bouteflika, qui n’a pas encore divulgué ses intentions futures. Si la question du cinquième mandat n’a pas encore été officialisée du côté de la présidence, elle a déjà mobilisée autour d’elle des personnalités importantes, des ministres, des patrons de syndicats et même l’Organisation nationale des zaouïas (Onza), a rejoint cette coordination.  
 

Ismain
Lundi 5 Février 2018 - 19:50
Lu 489 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma