REFLEXION

PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : ‘’La fraude relèvera du domaine de l'impossible’’

Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi a affirmé, ce vendredi à Alger, que les procédures qui seront adoptées en prévision de la prochaine Présidentielle et le système informatique qui sera utilisé pour la surveillance et l'assainissement des listes du corps électoral, "relèguera la fraude au domaine de l'impossible".



Dans un entretien accordé à l'APS, M. Charfi a mis l'accent sur l'efficacité des procédures relatives à la surveillance de la Présidentielle du 12 décembre prochain, assurant que le système informatique qui sera piloté par des experts en informatique "relèguera la fraude au domaine de l'impossible". "Je pense que personne n'oserait une tentative de fraude", avec ce qui sera assuré comme procédures préventives dans ce sens, a ajouté M. Charfi. En vue de conférer la transparence et l'intégrité à cette élection, il sera procédé à la révision de plusieurs aspects relatifs au scrutin, à travers la prise de nouvelles mesures, comme à titre d'exemple, le changement des procès-verbaux. Répondant à une question sur le déroulement de la révision exceptionnelle des listes électorales, lancée le 22 septembre et qui se poursuit jusqu'au 6 octobre,  le président de l'ANIE a fait état d'une "grande affluence" des électeurs, ce qui témoigne, a-t-il dit, de "leur optimisme quant à la prochaine élection qu'ils considèrent comme une occasion à ne pas rater". M.Charfi estime que l'objectif derrière la Présidentielle prochaine est "au-dessus des conceptions de certains individus", affirmant qu'elle (Présidentielle) " constituera une plate-forme solide pour les échéances électorales futures", comme elle représente "la base du changement du régime qui n'a eu de cesse de compter sur les méthodes corrompues et disperser les coalitions devant la primauté de maigres intérêts". Affirmant que cette démarche se veut "une des revendications populaires", le président de l'ANIE a indiqué être "totalement convaincu que son Autorité œuvre actuellement à la satisfaction d'une revendication fondamentale exprimée par le Hirak depuis le 22 février passé, à savoir : la consécration de la souveraineté populaire conformément aux dispositions de la Constitution".

Ismain
Vendredi 4 Octobre 2019 - 17:39
Lu 309 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma