REFLEXION

PRESIDENT BOUTEFLIKA : L’université n’est pas un terrain de luttes politiques

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à Tipaza à la préservation de l'Ecole et de l'Université des conflits d'intérêts, d'idéologies et des luttes politique. C’est le contenu du message du président Bouteflika lu en son nom, hier samedi par le ministre de la culture, Azzedine Mihoubi à l’université de Tipaza, à l’occasion de la célébration du 68ème anniversaire de la journée de l’étudiant qui coïncide avec le 19 mai de chaque année.



‘’L’Université n’est pas un terrain des luttes politiques et idéologiques, mais un lieu où se construit l’avenir de l’Algérie et celui de ses hommes’’, a précisé le chef de l’Etat, exhortant les étudiants à «protéger la paix et la stabilité de leur pays en s’inspirant des sacrifices de leurs ainées durant la colonisation». Le chef de l'Etat a relevé que "comme toutes les haltes historiques exigent de méditer l’exemple des prédécesseurs et d’en tirer des messages à l’adresse des générations futures, je voudrai à l’occasion de la journée nationale de l’étudiant, adresser quelques-uns aux étudiants de notre pays". Le premier message du président de la République aux étudiants "est celui de saisir l’opportunité que leur offre leur pays d’acquérir le savoir en veillant à ne perdre aucun moment de leur parcours estudiantin au service de l’avenir de leur pays". "Nos étudiants et étudiantes parmi les différentes couches de notre peuple doivent rendre, aujourd’hui, grâce à Dieu pour ce que l’Algérie a pu leur assurer dans un contexte difficile et contribuer, par leur abnégation, à préparer de meilleures conditions aux promotions suivantes dans une Algérie qui réalise davantage de progrès", a soutenu le président Bouteflika ajoutant que "c’est là le propre de la succession des générations au service de la patrie, partant des générations de la libération à celles de l’édification". Le second message du président Bouteflika "est un appel à la sacralisation du travail en vue de répondre aux besoins de notre pays dans tous les domaines et garantir son développement continu". Pour le chef de l'Etat, de nombreux domaines économiques, tels que l’agriculture et l’industrie par exemple, sont en "quête de compétences et de connaissances alors que nous enregistrons, avec regret, l’existence du chômage dans les rangs de nos diplômés universitaires". "Mettons, donc, à profit tout le potentiel de notre système de formation pour offrir à ces diplômés universitaires des opportunités du recyclage, à l’instar des autres pays du monde", a-t-il plaidé.

Isamin
Samedi 19 Mai 2018 - 18:12
Lu 296 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-07-2018.pdf
2.82 Mo - 21/07/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+