REFLEXION

PRESERVATION DE LA PAIX ET LA SECURITE : L’Algérie plaide pour un "rôle central"

L'Algérie plaide pour que l'ONU conserve un "rôle central" dans la promotion et la préservation de la paix et la sécurité, a affirmé à Paris le Premier ministre Ahmed Ouyahia.



"L'ONU doit conserver un rôle central dans la promotion et la préservation de la paix et la sécurité", a indiqué le Premier ministre au Forum de Paris sur la paix dans une allocution, soulignant que cela "exige des principes fondamentaux de la Charte de l'ONU". "Cela exige le respect des principes fondamentaux de la Charte de l'organisation, notamment le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, le règlement pacifique des différends et des conflits, le respect de la souveraineté des Etats et de leur intégrité territoriale, ainsi que la non-ingérence dans leurs affaires intérieures", a-t-il expliqué dans un panel auquel ont participé le président nigérien, Mahamadou Issoufou, et le prince de Monaco, Albert II. Le Premier ministre a précisé que ces principes "méritent d'être rappelés", faisant remarquer qu'ils sont "bafoués" dans de nombreuses situations. "Il leur a même été opposé les concepts nouveaux du ‘’devoir d'ingérence’’ et du ‘’devoir de protéger’’, des approches nouvelles qui ont des conséquences désastreuses dans plusieurs régions du monde", a-t-il expliqué, appelant à offrir aux représentants de l'ONU  "le plein soutien" de la communauté internationale. "Nous devons tous offrir notre plein soutien, sans calculs nationaux, aux différents représentants du secrétaire général de l'ONU et du Conseil de sécurité nommés pour le règlement des conflits. C'est là une condition indispensable pour le succès de ces missions", a-t-il plaidé. Sur un autre plan, le Premier ministre a indiqué que le monde a besoin d'une coopération internationale "plus active" contre le terrorisme et le crime transnational organisé", soutenant à cet effet que les Nations unies "doivent approfondir le travail déjà entamé dans ce domaine et veiller à une mise en œuvre stricte des décisions qui en découlent". Il a également appelé la communauté internationale à "faire barrage" aux divisions et extrémismes qui "pointent ici et là", soulignant que l'islam, religion de paix et de concorde, "ne doit pas être outragée au motif des crimes de terroristes qui sont en fait des ennemis de l'islam".

Ismain
Lundi 12 Novembre 2018 - 17:52
Lu 264 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-12-2018.pdf
2.77 Mo - 18/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+