REFLEXION

PRES DE 9 MILLIONS D’ELEVES REPRENNENT LE CHEMIN DE L’ECOLE : Aujourd’hui, c’est la rentrée scolaire

Ça y est, les vacances sont terminées, il est l’heure de retourner à l’école ! C’est aujourd’hui, mercredi, 5 septembre 2018, le premier jour de l’année scolaire 2018-2019 pour près de 9 millions d’élèves, les trois paliers confondus.



Comme à l’accoutumée, cette journée est entamée par le cours inaugural dispensé dans tous les établissements à l’échelle nationale. La nouveauté cette année sont classes en préfabriqué. En effet, la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit, avait affirmé que des établissements scolaires dans nombre de wilayas seront renforcés par des classes en préfabriqué (chalets) en tant que mesure "exceptionnelle et temporaire" pour pallier au problème de surcharge. Dans une interview accordée à l'APS à la veille de la rentrée scolaire 2018/2019, la ministre a précisé que parmi les solutions adoptées pour cette année scolaire, figurent les classes en construction préfabriquée auxquelles le secteur a eu recours, notamment et entre autres dans les zones d'Alger Est et d'Alger Ouest. Cette situation due à la forte affluence de nouveaux élèves, notamment pour le cycle obligatoire, résulte des récentes opérations de remise de logements dans ces zones. Qualifiant cette situation d'"exceptionnelle", la ministre a fait savoir que son secteur s'emploie, en coordination avec les autres secteurs concernés, en vue de trouver des solutions rapides, durables et dans les meilleurs délais, car, a-t-elle dit "nous n'acceptons la scolarisation de nos enfants que dans des conditions propices  et adéquates". Elle a estimé que le retard accusé dans la réalisation de certains projets n'est pas la seule raison de la surcharge, mais est lié à d'autres facteurs à l'image des redoublements importants dont de nouvelles mesures sont en cours d'élaboration pour enrayer ce phénomène. Mme Benghabrit a fait savoir que l'objectif du secteur de l'éducation nationale pour cette année scolaire consistait en la mise en œuvre des trois dynamiques définis lors de des deux conférences nationales d'évaluation et de soutien à la réforme de l'école, initiée en 2003 par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, organisées en juillet 2014 et 2015. Il s'agit, a-t-elle indiqué, de la refonte pédagogique, l'amélioration de la gouvernance de l'école et le renforcement de la place et de l'importance de la formation. Elle a souligné dans ce sens que l’objectif de l'école de qualité nécessitait d'atteindre un haut niveau de professionnalisme dans les pratiques d'enseignement et de gestion qui sont au service des apprentissages des élèves, et mettant en exergue l'importance de la formation continue des enseignants visant à améliorer leurs compétences.

Ismain
Mardi 4 Septembre 2018 - 20:34
Lu 556 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma