REFLEXION

PRES DE 300 CAS SIGNALES : La peste et la fièvre aphteuse font des ravages à Tiaret

L'inspection vétérinaire de la wilaya de Tiaret vient de tirer une grande sonnette d'alarme et ce, suite à la propagation des maladies touchant les cheptels d’espèce ovine.



A ce sujet, Mr Kouadria Mehdi, inspecteur vétérinaire a déclaré au journal "Réflexion" que plusieurs foyers de peste de petits ruminants et de fièvre aphteuse ont été découverts sur tout le territoire de la wilaya et que dernièrement, un foyer de contagion a été enregistré au niveau des communes limitrophes avec la wilaya de Saida. Il est utile de signaler, ajoute notre interlocuteur, que tous les marchés à bestiaux ont été fermés suite aux instructions ministérielles ainsi que la décision du wali et, ces mesures sont bien fondées, après que nos services ont recensé la mort de près de 300 agneaux et petits ruminants et que des échantillons ont été envoyés au laboratoire régional de Mostaganem. Les symptômes de peste et de fièvre aphteuse ont été détectés par nos équipes de vétérinaires qui sont présentes sur tout le territoire de la wilaya et qui agissent selon les instructions de la direction des services agricoles. Notre interlocuteur, a soulevé un épineux problème, reflété par la création de marchés informels de vente de bestiaux par des éleveurs insoucieux, et lesquels marchés s’opèrent loin de tout contrôle et toute surveillance et cela en dépit des efforts déployés par les services de la gendarmerie nationale relevant des groupements territoriaux des wilayas limitrophes à la wilaya de Tiaret, indique notre interlocuteur qui nous rappelle que des campagnes de vaccination et de sensibilisation sont menées excessivement et sans répit pour la sauvegarde des cheptels qui sont les moteurs de l’économie nationale. En vérité, un grand danger plane sur les ressources animales considérées comme seul échappatoire économique de plus de 40% de la totalité de la population de la wilaya de Tiaret qui vit de l’élevage et de l'agriculture et à ce titre, la wilaya de Tiaret est réputée être à vocation agro pastorale et bien malheureusement cette vocation a fait l’objet de violations. Par ailleurs, les éleveurs revendiquent des indemnisations suite à la perte de leur cheptel où la peste a fait des ravages au sein des cheptels de petits ruminants, cependant la direction des services d'agriculture ainsi que les services y affiliant, exigent des mesures draconiennes pour les procédures d'indemnisation, une relation qualifiée de casse tète chinois et de bureaucratie par les éleveurs et les agriculteurs qui ont été informés que l’Etat compte les indemniser et entre, effet ballon-sonde et vérité, les ravages du cheptel ovin prennent des proportions alarmantes. La peste et la fièvre aphteuse avancent et gagnent plus de foyers et ce, en dépit des campagnes de sensibilisation menées tambour battant.

Abdelkader Benrebiha
Mardi 8 Janvier 2019 - 18:29
Lu 217 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-01-2018.pdf
3.44 Mo - 18/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+