REFLEXION

POUR VOL DE PLUS DE 80 MILLIONS DE CENTIMES : Deux voleurs écopent de 7 ans de réclusion

Le jeudi 13 décembre 2018, le tribunal criminel près la cour de Mostaganem a condamné 2 malfaiteurs pour vol de plus de 80 millions de centimes, de 300 euros, d’un lot de bijoux et commercialisation de comprimés de psychotropes, à une peine de prison ferme de 7 années. Quant au troisième individu impliqué dans cette affaire, il a été condamné à 5 années de prison ferme pour sa participation dans le cambriolage.



Les faits de cette affaire criminelle remontent au Ramadhan de l’année dernière, ou un commerçant de produits cosmétiques, résident à  Tigditt a fait l’objet d’un cambriolage de son domicile par escalade. Trois individus ont profité de son absence et se sont introduits par  la porte du balcon et se sont rendus  dans la chambre à coucher. Ils se sont emparés d’une somme d’argent de 83 millions de centimes, d’une autre somme de devises, estimée à 300  euros, d’un lot de bijoux  et se sont enfuis par la suite.  Après leur forfait, ils se sont  partagés  une partie du magot en prenant chacun  l’équivalent de 5 millions chacun. Quant au reste du recel, l’un  des éléments  a dissimulé  le montant restant et  les bijoux volés au sein d’une cache  au massif forestier  d’El Arsa et  acheta  avec l’un de ses complices , une quantité de psychotropes , estimée à 107 comprimés  . Après quelques jours, le pauvre commerçant s’est aperçu du vol  de son argent suite à la demande d’effets vestimentaires pour  l’Aïd El Fitr. Ce dernier a fini par déposer une plainte pour  le  vol de son domicile  et la disparition de son argent, et des bijoux de son épouse. Lançant une enquête et des recherches, les policiers finirent par arrêter, après la perquisition  du  domicile  de  l’un des éléments de la bande des voleurs. Ce dernier  avoua  être l’auteur du cambriolage  et dénonça également ses complices. Présentés à la barre, les trois mis en cause dont l’âge varie de 18 à 24 ans  ont  reconnus avoir commis le vol. Intervenant  à son tour, le procureur de la République, a requis une réclusion criminelle de 15 années pour chacun des auteurs. Délibérant en fin d’audience, le tribunal criminel  prononça son verdict en condamnant  deux des accusés  à 7 années de prison ferme, et le troisième à 5 ans d’emprisonnement et le versement d’une amende de 10 millions de centimes chacun.

Riad
Vendredi 14 Décembre 2018 - 17:23
Lu 347 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-08-2019.pdf
2.44 Mo - 21/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+