REFLEXION

POUR UN PLUS LARGE CONSENSUS : Bensalah appelle à un dialogue "intelligent"

Le chef de l’Etat, M. Abdelkader Bensalah, a appelé ce dimanche à un dialogue "intelligent, constructif et de bonne foi" qui reste "l'unique moyen pour construire un consensus fécond, le plus large possible, de nature à permettre la réunion des conditions appropriées pour l'organisation, dans les délais convenus, de l’élection présidentielle".



Dans un discours à la Nation à l'occasion du mois sacré de Ramadhan M. Bensalah a indiqué que cette élection est "seule à même de permettre au pays de sortir définitivement et durablement de l’instabilité politique et institutionnelle". Cet appel, souligne le chef de l’Etat, s’adresse à "tous les acteurs nationaux, à l’ensemble des composantes de la classe politique, aux mouvances qui structurent la société civile et à tous ceux qui sont considérés comme exprimant les sentiments d’une frange de la société, ou de ses élites, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, notamment les jeunes et les femmes, de se mobiliser pour la réalisation de cet objectif stratégique national, seul à même de mener notre pays vers des lendemains sûrs et prospères". Un président de la République issu d’une élection incontestable, aura, en effet, "toute la légitimité nécessaire et toutes les prérogatives requises pour concrétiser l’aspiration profonde au changement et satisfaire l’ensemble des revendications populaires légitimes", a-t-il mentionné. Pour M. Bensalah, les modalités d’organisation, de contrôle et de supervision de ces élections dans toutes les phases de préparation,  de déroulement et de dénouement, "doivent être au cœur de ce dialogue et faire l’objet d’un large consensus". Il a assuré que cet objectif "est le seul à même de mener notre pays vers des lendemains sûrs et prospères pour notre peuple et seul à même de lui permettre de déjouer les dangers et les desseins hostiles visant à le conduire vers le vide constitutionnel et l’absence de l'Etat et à l’entrainer ainsi dans la spirale de l'anarchie et la déstabilisation". Le chef de l'Etat a salué, par la même occasion, les efforts de l'ANP "pour préserver la conception constitutionnelle de l’Etat, assurer sa continuité et garantir la sécurité et la stabilité du pays". Il a ainsi rendu un "vibrant hommage" à son Commandement pour "la lucidité de son engagement aux côtés de notre peuple, dans cette phase cruciale de son histoire, et sa détermination à faire face aux agissements hostiles à la patrie, à son intégrité territoriale ainsi qu'aux tentatives visant à porter atteinte à la sécurité nationale du pays et à mettre en danger son unité nationale". Evoquant les marches populaires, M. Benslah a indiqué qu'il s’agit d’une étape "qualitativement nouvelle, qui se déroule dans le calme et de façon pacifique, une étape durant laquelle notre peuple a fait montre d’un haut niveau de conscience et de maturité, manifestant ses revendications et ambitions légitimes à travers un comportement civilisé, qui a forcé l’admiration du monde entier".

Ismain
Lundi 6 Mai 2019 - 17:47
Lu 475 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-10-2020.pdf
2.89 Mo - 19/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+