REFLEXION

POUR SON SOUTIEN A MIHOUBI : Le parti FLN sur un volcan

Le SG par intérim du parti FLN, Ali Seddiki a convoqué, pour demain, dimanche 12 janvier 2020, une réunion avec les mouhafeds du parti FLN. Une démarche dans laquelle Ali Seddiki va tenter de convaincre les mouhafeds à débattre et à échanger avec lui autour de la préparation du prochain congrès prévu au premier trimestre de l’année en cours.



En effet, selon les révélations  d’un mouhafed d’Alger, «Nous avons reçu une convocation pour venir prendre part à une réunion de préparation du congrès». Cette rencontre intervient après trois échecs successifs de rallier les membres du bureau politique à sa cause, Seddiki a été prié à trois reprises de démissionner de la tête du parti lors de récentes réunions du bureau politique qui ont fini en queue de poisson. Lors des réunions qu’il a convoquées lui-même, dans l’objectif de reprendre un semblant d’activité partisane et faire oublier son soutien à Mihoubi, à la dernière présidentielle, Seddiki a été prié, lors des trois réunions, à plier bagage. En vain. Autrement dit, toutes les tentatives des membres du bureau politique de lui faire entendre raison et de l’amener à la démission se sont soldées par un échec. «Nous avons passé 4 heures à le convaincre de partir, mais à chaque fois, il insistait pour rester», confie un membre du bureau politique, selon lequel Seddiki «nous a demandé de convoquer le comité central pour statuer sur son sort». Mais les membres du BP ne l’entendent pas de cette oreille. «Nous lui avons expliqué que la déroute enregistrée à l’occasion de l’élection présidentielle du 12 décembre dernier, quand la direction intérimaire a décidé de soutenir Mihoubi, ne passe pas». «C’est une décision que les militants n’arrivent pas à digérer», nous explique-t-on. Attaqué de toutes parts pour avoir mené le parti droit dans le mur, Seddiki tente pourtant de trouver un moyen de rallier des cadres à lui à travers la convocation de la réunion de dimanche. Reste à savoir, si les mouhafed feront acte de présence ou suivront le pas des membres du bureau politique. En tout état de cause, le secrétaire général intérimaire du FLN a invité ces responsables à débattre et à échanger avec lui autour de la préparation du prochain congrès. Selon les proches de Seddiki, «le secrétaire général intérimaire du FLN souhaite assurer une transition en douceur».

Ismain
Vendredi 10 Janvier 2020 - 15:01
Lu 662 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-10-2020.pdf
3.23 Mo - 25/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+