REFLEXION

POUR RETROUVER LES HARRAGA DISPARUS : De gigantesques moyens mobilisés à Oran

Le wali d'Oran, M. Mouloud Chérifi a animé jeudi 27 décembre 2018 en soirée, une conférence de presse à l'unité centrale de la protection civile de la wilaya d’Oran et n'a pas manqué d'encourager les efforts de recherches déployés par les éléments de la protection civile en étroite collaboration avec les gardes-côtes qui sont mobilisés à la recherche des ‘’harraga’’ disparus, notamment ceux du naufrage tragique d'une embarcation transportant 29 migrants, dont 09 ont été secourus.



Les opérations de recherches se poursuivent avec les gardes-côtes et les volontaires ont permis de repêcher, 07 corps, alors que 13 harraga demeurent toujours disparus. Le chef de l'exécutif a rappelé sa totale solidarité avec les familles des victimes et proches, tout en lançant un message aux passeurs qui selon lui, la filière d'immigration irrégulière sont des organisations criminelles , des groupes structurés d'individus se livrant au trafic des migrants à la traite des êtres humains, commence avec la vie des gens, a affirmé le wali d'un ton  dur, et que l'Etat va lutter sans relâche contre ces réseaux de passeurs, bien que 05 réseaux ont été démantelés ces derniers jours. En quelques jours, plusieurs centaines de ‘’harragas’’ de jeunes Algériens candidats à l'émigration  ont tenté de rejoindre l'Europe par bateau, via une route particulièrement risquée. A leur arrivée en Espagne, certains ont été mis en prison, faute de places suffisantes dans les centres de rétention bondés. Notons à ce sujet, qu’une accélération des tentatives de traversées suicidaires a été enregistrée et s’est distinguée  en un seul week-end, entre le 18 et le 19 novembre que 49 bateaux seraient arrivés sur les côtes espagnoles dans la région d'Almeria et de Murcie, avec à leurs bords quelque 500 migrants, Algériens dans leur quasi-totalité, à en croire le quotidien espagnol El País. En compilant les chiffres donnés par Associated Press et la presse espagnole, qu’au moins 1 100 Algériens ont débarqués en Espagne depuis la fin novembre. D’autres bateaux, perdus en mer, ont été interceptés par les autorités espagnoles. Entre le 16 et le 18 novembre, les gardes-côtes algériens ont, eux aussi, intercepté près de 300 Algériens qui tentaient d’émigrer, a annoncé le ministère algérien de la Défense à l’Agence France presse (AFP).

Medjadji H.
Samedi 29 Décembre 2018 - 17:24
Lu 541 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 23-03-2019.pdf
3.34 Mo - 22/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+