REFLEXION

POUR HARCELEMENT SEXUEL SUR UNE ELEVE : Le directeur d’un CEM suspendu à Oran



La gestion de la direction de l'éducation nationale de la wilaya d’Oran est entachée de plusieurs problèmes d'irrégularités enregistrées dans différents domaines pour ne pas les citer à l'image de ce  professeur de renom, très expérimenté ayant eu l’audace de se moquer de son élève, sans mesurer les conséquences psychologiques sur l’élève. Quatre autres directeurs  d’établissements scolaires  ont été présentés devant le conseil de discipline de  la direction de l’éducation d’Oran pour divers motifs,  retenus contre eux, notamment la falsification des notes, en aidant des élèves à passer en classe supérieure par des moyens illégaux. Parmi les établissements concernés par les problèmes rencontrés, le lycée Merah, où le chef d’établissement a été totalement radié du secteur de l’éducation. L’autre établissement est le lycée de Ain el-Beida pour cause de conflits internes. Pour le lycée Yadjouri, cet établissement souffre de problèmes avec les élèves alors que pour le lycée de Sidi el-Bachir, le directeur a été suspendu provisoirement. Un autre directeur de CEM a été contraint à la retraite pour de nombreuses affaires d’harcèlement sexuels portées sur son dossier à travers tous les établissements où il a eu à travailler.              

Medjadji H.
Vendredi 22 Novembre 2019 - 16:06
Lu 838 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2019.pdf
4.94 Mo - 10/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+