REFLEXION

POUR FINANCEMENT OCCULTE DE LA CAMPAGNE ELECTORALE DE BOUTEFLIKA : Le député milliardaire Tliba sera poursuivi en justice



Comme annoncé dans l’une de nos précédentes éditions, le ‘’mendjel’’ a finalement rattrapé M.Tliba, un ténor de la corruption politique qui va bientôt  chuter. Cet oligarque et député d’Annaba a fait l’objet d’une levée de l’immunité parlementaire dans le cadre d’une enquête judiciaire sur des faits de corruption et de dilapidation des deniers publics. De lourds  soupçons pèsent sur lui, dont le financement occulte de la campagne électorale de l’ex président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika,  et celle des listes électorales  des partis politiques, et plus particulièrement celle du parti FLN.Réputé pour être le symbole du régime du clan présidentiel à l’est du pays, Tliba est longtemps resté ‘’ intouchable’’ en dépit de toutes les preuves accablantes recueillies à son encontre. Beaucoup de sources avaient avancé que M.Tliba ne sera jamais déboulonné du siège qu’il occupe  Malheureusement, les données semblent totalement changées et la situation politique connait au fil des jours,  des mutations majeures. La volonté d’organiser des élections présidentielles dans les plus brefs délais, à savoir avant la fin de l’année en cours, a contraint  le pouvoir  à faire le ménage dans le sérail de l’ex président. Le député du parti du Front de libération nationale (FLN) pour la wilaya d’Annaba,  M. Baha Eddine Tliba, est ciblé par une procédure de levée d’immunité parlementaire, a appris le site ‘’Algérie 24’’, de source parlementaire. Le bureau de l’Assemblée populaire nationale a examiné  lundi 9 septembre, la demande de levée de l’immunité parlementaire de  M.Baha Eddine Tliba. Selon cette source, l’assemblée populaire nationale a reçu une demande du ministère de la justice portant sur la levée de l’immunité du député d’Annaba. Le bureau de l’APN a ainsi examiné cette demande afin d’entamer la procédure légale. M. Baha Eddine Tliba, est poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation, selon le site ‘’Ennahar Online ‘’qui a rapporté plus de précisions sur l’affaire, les chefs d’accusation retenus contre l’ancien vice-président de l’Assemblée populaire nationale (APN) sont, à savoir : le financement occulte de la campagne électorale de l’ex président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. Le financement occulte des listes de partis politiques ainsi que des campagnes électorales du  parti FLN lors des élections législatives et locales.Le nom de Tliba a, par ailleurs, été cité dans l’enquête ciblant les enfants de l’ex secrétaire général du FLN, M. Djamel Ould Abbes. Lors de l’arrestation du fils d’Ould Abbes, avant les législatives de 2017, après avoir été pris en flagrant délit en train de vendre des postes d’élus dans les listes FLN, le nom de Tliba a été cité, mais l’affaire a, ensuite, été enterrée,  a précisé  cette  même source. 

L.Ammar
Mardi 10 Septembre 2019 - 18:12
Lu 812 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma