REFLEXION

POUR DEVENIR UNE ECONOMIE EN MESURE DE CONCURRENCER : L’Algérie a besoin, de plus d’un million d’entreprises

Selon le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, des spécialistes affirment que l’économie algérienne a besoin de plus d’un million d’entreprises pour devenir une économie en mesure de concurrencer d’autres économies.



En marge d’une visite de travail et d’inspection dans cette wilaya, le ministre a appelé les jeunes à créer davantage de micro-entreprises, dont le nombre actuel a atteint, selon lui, un demi-million, et ce, depuis la mise en place des dispositifs de soutien à l’emploi mis en branle par l’Etat, notamment l’agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ) et la caisse nationale d’assurance chômage (CNAC). Zemali a exprimé, dans ce contexte, son optimisme quant à l’avenir des jeunes et de leurs entreprises, indiquant que « si l’on compte 4 travailleurs par entreprise, cela signifie une création de 2 millions d’emplois ». « La solution au problème de l’emploi réside dans la création d’entreprises par des jeunes formés et détenteurs de diplômes », ce qui permettra de réduire, estime le ministre, le taux de chômage et contribuer à la création de richesses et d’emplois, étant donné que les micro-entreprises créées  représentent une solution face à la saturation enregistrée dans la fonction publique vu que les postes d’emploi dans ce secteur ne sont disponibles qu’après les départs à la retraite. Concernant l’intégration des employés détenteurs de contrats de pré-emploi, M. Zemali a rappelé les mesures prises depuis décembre dernier, accordant la priorité à cette catégorie pour bénéficier d’emplois classiques, ajoutant que « plus de 400 000 jeunes ont été placés en 2018 ». Il a également fait savoir qu’environ 360 000 employés, « peuvent bénéficier de postes classiques au bout d’une année ou deux », dans le cadre du système d’insertion professionnel à travers les administrations. Parmi les mesures prises, le ministre a également fait état de l’orientation des jeunes dans le cadre de ce dispositif pour créer leurs micro-entreprises, au lieu d’attendre des postes de travail, soulignant le dynamisme qu’a connu Mila dans le secteur de l’emploi au cours des cinq dernières années grace aux investissements publics et privés, en enregistrant un taux de chomage de l’ordre de 6,3%, soit moins de 5% environ de la moyenne nationale qui est de 11,1%.

Ismain
Samedi 19 Janvier 2019 - 16:27
Lu 510 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-02-2019.pdf
3.6 Mo - 18/02/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+