REFLEXION

POUR DETENTION D’ARME SANS AUTORISATION : Cinq ans de prison requis contre un ancien ministre



L’ancien ministre des Affaires religieuses, Ahmed Merani, comparaissait jeudi au tribunal de Sidi M’Hamed pour détention d’armes sans autorisation. Il est également  impliqué dans l’affaire de la chaîne de télévision privée algérienne, Al Atlas TV, fermée en 2014, avec  le Directeur général du CIP (centre international de la presse), et le patron d’Al Atlas TV. Ahmed Merani a décliné une autorisation prouvant que l’arme en question lui avait été remise par la police et avec autorisation, en sa qualité d’ancien ministre. A l’issue des réquisitoires et des plaidoiries, le procureur a requis une peine de 5 ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de dinars contre Ahmed Merani. Une peine de 3 ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de dinars est requise contre le frère du patron d’Al Atlas, Djamel Bouallouche, ainsi qu’une amende de 5 millions de dinars contre les deux sociétés Global World Médias de Djamel Bouallouche et la Sarl Alpha (propriétaire d’Al Atlas TV).  Le verdict du tribunal est attendu pour jeudi prochain.             

Nadine
Samedi 2 Décembre 2017 - 19:25
Lu 799 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma