REFLEXION

POUR DENONCER « UNE FRAUDE MASSIVE » : Menace de démission collective des élus d’El-Infitah



L’APC de Mostaganem fraichement élue, ne semble pas avoir de bons augures, maintenant que le parti Mouvement El-Infiteh, deuxième liste majoritaire, ne semble pas prêt à cautionner cette assemblée qu’il qualifie « d’abracadabrante ».  Le paiement du corps électoral bien avant la clôture du vote, contrairement à la dernière échéance, qui annonçait d’ores et déjà des vertes et pas de mures, en est une autre preuve de fraude d’après les membres du parti El-Infiteh. Parti politique qui martèle « que le taux de participation s’est en effet vu doublé en ces deux dernières heures ». Le plus beau, tard durant la soirée, où l’on ne sait si c’était le lendemain, puisqu’il était minuit passé d’une demi-heure, « le bal incessant au niveau de l’hôtel de ville de Mostaganem, de monsieur le SG et son équipe farfouillant dans les dossiers des présidents de bureaux de vote, ne manquait pas de laisser à qui voulait le voir, tant de questions se posaient d’elles-mêmes », avise monsieur Hadj Bouziane Karakach. Et d’après ce tête de liste de l’APC sous la bannière du mouvement El Infiteh, « sur 22.000 voix exprimées, on s’est retrouvé avec 5.200 bulletins nuls. Ce qui représente un quart des voix exprimés. Ce qui tout de même défie toute logique et électorale et humaine ».  Toujours, selon la même tête de liste, monsieur Hadj Bouziane Karakache, « bien des bureaux de vote ont ouvert sans la présence des bulletins APC et APW d’El-Infiteh. Ce qui a été énoncé à temps à la haute instance des surveillances. Et pour parer à cette anomalie qui en dit long, nos bulletins ne se sont vus amenés que vers les midi ». Il ajoute par ailleurs sur un autre plan que « le travail du chef de daïra aurait été justifié au démarrage à l’heure du début de l’ouverture du scrutin pour veiller à ces irrégularités et non comme l’on a constaté, vers 16h30 à sa première sortie au centre des 600 et 348 vers les 16h30, où la panique l’a saisi à la vue du faible taux de participation qui tournait alors aux alentours de 12%, selon notre centre de commandement Infiteh à La Salamandre ». Quant à la formation sortie gagnante à l’issue du QG officiel de la mairie, monsieur Hadj Bouziane Karakache dit : « Connaissant la majorité des candidatures retenues et exclues du FLN, et vu l’anti campagne menée par leurs propres exclus, nous nous demandons à bien des égards comment ce FLN ait pu obtenir 11 sièges, avec toute la dissidence qui caractérisait sa campagne. Bien que nous comprenions bien que le feu vert du remplissage des urnes, a été donné vers les 18h30, lorsque l’administration a tenu à payer le corps électoral en plein déroulement de l’opération du vote, visant ainsi le cafouillage dans les bureaux de vote, avec projet de hausser la participation pour le compte du favori de l’administration, ce qui est clair et net, et n’a besoin de tableau pour le confirmer ». Et pour dernier mot, monsieur Hadj Bouziane Karakache ajoute : « pour toutes ces raisons entres autres, les élus défendeurs des libertés individuelles, refusent de cautionner cette fraude massive et la violation du droit universel. Ce qui nous amène à nous faire valoir encore une fois, par notre absence lors de l’installation officielle de cette assemblée de despotes ». Avant d’ajouter que par la sorte : « Nous donnons de la sorte une deuxième leçon démocratique par notre retrait politique, pour ne pas cautionner les résultats de la fraude massive ».           

Ilies Benabdeslam
Samedi 25 Novembre 2017 - 17:39
Lu 1435 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-01-2018.pdf
3.44 Mo - 18/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+