REFLEXION

POUR DELIT DE CORRUPTION A MAHDIA (TIARET) : 3 ans de prison ferme pour 2 employés de la C.C.L.S

Le magistrat-instructeur,près le tribunal de Mahdia, à quelque 50 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret, et lors d'une audience directe qui s'est tenue le dimanche 18 août 2019,a ordonné la mise sous mandat de dépôt de 2 employés exerçant au niveau de la coopérative de céréales et de légumes secs de Mahdia, pour délit de corruption. L’un des inculpés, a exigé à un fellah le versement d’une ‘’tchipa’’ pour lui régulariser ses factures.



Les deux mis en cause ont été condamnés  à 3 ans de prison ferme ainsi qu'une amende de 50 millions de centimes et à cela s'ajoute une indemnisation de la victime estimée à 10 millions de centimes,apprend-on auprès d'une source proche du dossier qui ajoute que l'affaire en question a été déclenchée suite à la plainte d'un fellah, lequel en s'approchant des services de facturation, a été surpris par la demande "énigmatique" d'un employé qui l'aurait sommé de lui  verser une"tchipa" de 20.000 dinars en contrepartie de la régularisation de ses factures "pendantes" et qui sont relatives au dépôt d'une grande quantité de lentilles,au sein d'un magasin de l'O.A.I.C,relevant de la C.C.L.S de Mahdia. Sans attendre et après avoir émis un O.K,discret et timide, le fellah a déposé une plainte au niveau du procureur de la république, près le tribunal de Mahdia, territorialement compétent, lequel et après avoir pris connaissance des tenants et des aboutissants de cette affaire;a ordonné les éléments de police judiciaire ,relevant de la sûreté de daira de Mahdia,qui ont tendu une véritable souricière aux 2 employés et les ont pris en flagrant délit de corruption.Pour rappel,la C.C.L.S de Mahdia,a été secouée par un grand scandale illustré par l'emprisonnement de 18 personnes de ses employés dont des ex-directeurs ainsi que l'ex-directeur de la banque B.A.D.R de Mahdia dans une affaire de détournement de 2.000 quintaux de semences et d'orge de consommation.Pour l'heure le nombre d’employés écroués est estimé à 20 employés et la C.C.L.S se retrouve "vidée" de ses ressources humaines. La tutelle régionale et nationale optera-t-elle pour de nouveaux recrutements pour satisfaire les prestations et être au service du fellah comme ont toujours instruits les responsables qui se sont succédé ou bien la situation va-t-elle s’étaler sur le temps et "sanctionner" de ce fait les fellahs, sachant que la campagne"labours-semailles" est déjà aux portes.La réponse aux fellahs est impatiemment attendue, car la wilaya de Tiaret,ne fait ses ressources que par le biais de cette vocation agro-pastorale.

Abdelkader Benrebiha
Lundi 19 Août 2019 - 18:47
Lu 654 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-09-2019.pdf
3.6 Mo - 18/09/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+