REFLEXION

POUR ALLEGER LES CENTRES HOSPITALIERS D’ORAN : Création d'une page Facebook "Tbibkom" pour orienter les citoyens



Une initiative utile a vu le jour dernièrement à Oran et elle est portée par des médecins en collaboration avec des ingénieurs. Il s’agit d’une page créée sur Facebook sous l’appellation Tbibkom. Sur leur page, ils se définissent comme étant « un groupe de bénévoles qui se sont mobilisés pendant cette période de crise afin de vous orienter et vous éviter de vous déplacer inutilement vers les hôpitaux, pour vous protéger et protéger les médecins qui risquent de se trouver dépassés si le virus se propage ». La page en question propose des numéros de téléphone des médecins bénévoles au niveau national, qui répondent aux questions d’ordre médical de leurs interlocuteurs, les conseillent et les orientent. Contacté, l’administrateur de cette page nous explique que cette initiative permet de limiter les déplacements des citoyens vers les hôpitaux. « Notre objectif est de désengorger les hôpitaux et aider le personnel hospitalier à gérer cette crise au mieux. C’est un projet citoyen porté par des médecins volontaires sur tout le territoire national, qui donnent de leur temps gratuitement ».L’on saura que pour l’heure, une quarantaine de médecins de différentes spécialités se sont inscrits sur la page Tbibkom, qui reçoit beaucoup d’appels. Notre interlocuteur précise que les médecins essaient, dans un premier temps, de rassurer la personne au bout du fil, de la conseiller en fonction de la situation qu'elle lui présente.De relever ou non la nécessité de voir un médecin en urgence. Toutefois, beaucoup d'appels proviennent de patients inquiets au sujet du coronavirus et posent ainsi énormément de questions à ce sujet. Néanmoins, un fait est à déplorer, nous confie l’administrateur de la page : « Beaucoup de pages Facebook ont repris les premières listes de médecins que nous avons publiées sur notre page et les ont affichées sans autorisation des médecins, ce qui les a un peu perturbés dans leur activité quotidienne .» Les gens les appelaient 24h sur 24h, d’où la modification du mode de publications de numéro par tranche horaire. Dès lors, il est indiqué sur la page Tbibkom ce message :« Afin de permettre aux médecins de continuer à nous aider dans la sérénité et d’éviter les appels en dehors de leurs heures de disponibilité, nous allons publier les numéros des médecins pendant leurs heures de disponibilité. La liste sera mise à jour 4 fois par jour à : 8h, 12h, 16h, 20h .» La liste reste ouverte pour l’inscription d’autres médecins. Ils ne seront jamais de trop, les appels étant très nombreux. Depuis le début de la crise sanitaire liée à l’apparition de cas de coronavirus dans notre pays, l’un des appels insistants des professionnels de la santé envers la population est ,dans un premier temps, de respecter le confinement mais aussi de ne pas affluer vers les centres hospitaliers et de ne pas les saturer pour des consultations bénignes et ou sans gravité. Ceci au moment où tous les efforts sont tournés vers la gestion des cas de coronavirus confirmé. Non seulement en raison de la situation d’urgence prioritaire consacrée aux cas de coronavirus et des préparations des services en vue de les réquisitionner pour faire face à une éventuelle épidémie pour la prise en charge des malades, mais aussi en raison de l’absence de moyens de transport, beaucoup de malades et ou des personnes présentant de légères urgences sont désemparés.Ce désarroi a été vécu par plusieurs professionnels de la santé, et l’on a constaté dans un premier temps quelques médecins privés poster, via les réseaux sociaux, leur numéro de téléphone proposant leurs conseils et orientations. Dans cette même optique, plusieurs initiatives ont vu le jour afin d’orienter et d’assister, par téléphone, les citoyens qui ont au bout du fil des médecins bénévoles. Certains médecins proposent même de se déplacer à domicile pour les personnes âgées.De leur côté, les Scouts musulmans algériens, section d’Oran, ont mis en place « l’ambulance à domicile », une initiative qui vise à soulager la pression sur les établissements de santé en cette période de crise. Ainsi, l'équipe d'ambulance domestique offre les premiers secours ou des services semi-médicaux : injection, nettoyage des blessures, transfert des malades pour des séances d’hémodialyse, etc. Le service de l’urgence à domicile est composé d’une équipe de médecins et de paramédicaux bénévoles membres du SMA. 

Medjadji H.
Mercredi 1 Avril 2020 - 18:33
Lu 591 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-09-2020.pdf
3.52 Mo - 18/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+