REFLEXION

PORT D'ORAN : Découverte d'un ‘’harrag’’ caché dans un cabas



Après les embarcations clandestines où des centaines de jeunes chômeurs ont péri en  mer, revoilà maintenant et pour la première fois,  la découverte par les éléments de la police des frontières l’importation au cabas d’un harrag, du fait que ces jeunes chômeurs  utilisent tous les moyens pour quitter le territoire vers l'Europe. N’ayant rien trouvé de mieux à faire que de s’ingénier dans les modes opératoires dans l’immigration clandestine, ces jeunes chômeurs  sont de plus en plus «innovants», quitte à se mettre en péril. La dernière trouvaille a été déjouée, en début de cette semaine, par les agents de surveillance relevant des services de la douane du port d’Oran. En passant au peigne fin une voiture, devant être embarquée à bord d’un bateau en partance pour l’étranger, ces agents ont été stupéfaits en tombant nez à nez avec un homme âgé de 37 ans, caché dans une valise, méticuleusement placée dans le coffre de la voiture fouillée. Cette étrange tentative de quitter le territoire déjouée, les agents-contrôleurs sont tout de suite passés à l’acte en conduisant le propriétaire de la voiture et «l’homme enfoui dans la valise» vers le commissariat, où une enquête a été déclenchée. Une fois, la procédure du dossier terminée,,  le mis en cause a été présenté par devant le magistrat instructeur du tribunal de la cité  Djamel et a fait l'objet de détention préventive pour le chef d'inculpation d'immigration clandestine, en attendant sa comparution en audience.

Medjadji H
Dimanche 8 Mars 2020 - 17:37
Lu 286 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-09-2020.pdf
3.86 Mo - 23/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+