REFLEXION

POLITIQUE : Rien ne va plus au parti algérien Ennahda



Le conflit latent qui couvait au sein de cette formation politique a éclaté au grand jour avec une lettre adressée aux membres du Conseil consultatif (Madjliss Echoura) par le président de cette instance, Mohamed El Hadi Athmania, et rendue publique ce jeudi 8 mars. Dans son message, M. Athmania s’en est pris au secrétaire général actuel, Mohamed Douibi, qu’il accuse d’outrepasser ses prérogatives, de ne pas respecter les décisions du Conseil consultatif et de transgresser les statuts du parti et son règlement intérieur. Parmi les griefs retenus contre M. Douibi, M. Athmania cite notamment l’entrave de la Constitution de la commission de préparation du congrès du parti. « Le Secrétaire général s’est rebellé contre les institutions du mouvement et appelé certains conseils consultatifs de wilayas à rejeter vos décisions. Il a divulgué les secrets des délibérations et les a diffusés en dehors des cadres réglementaires (…) Ces actions ont perturbé le bureau national et conduit à la démission des deux-tiers de ses membres. Le parti se retrouve sans bureau aujourd’hui », écrit M. Athmania à l’adresse des membres du Madjliss Echoura du parti. Au plan politique, le président du Conseil consultatif reproche notamment au Secrétaire général d’avoir fait échec au projet de fusion avec l’autre parti de la mouvance islamiste, le Mouvement de la société pour la paix (MSP). 

Nadine
Vendredi 9 Mars 2018 - 18:57
Lu 237 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 15-08-2018.pdf
3.1 Mo - 14/08/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+