REFLEXION

POLITIQUE EDUCATIVE : Vers un nouveau cadrage stratégique

La politique éducative en Algérie tend a s’orienter vers un nouveau "cadrage stratégique" des opérations à entreprendre jusqu'en 2030 pour assurer la continuité de la mise en œuvre de la réforme du système scolaire, dont le principal objectif est un enseignement de qualité, selon un document du ministère de l’éducation nationale .



Ce document, intitulé "Politique éducative", cerne, "dans une démarche de visibilité et de lisibilité", les problématiques posées à l'école algérienne et reprend, "en les mettant en perspective", les recommandations des deux conférences nationales d'évaluation de la réforme organisées en 2014 et en 2015. Dans son introduction, il est noté que les travaux des conférences nationales d'évaluation de la réforme du système scolaire ont été précédés par une "large consultation" des membres de la communauté éducative qui ont formulé "pas moins de 400 propositions ayant alimenté les ateliers thématiques des deux conférences nationales». Parmi les principales recommandations de ces deux conférences il y a celle de relever le défi de la qualité en faveur du plus grand nombre d'élèves possible. "Il s'agit de faire accompagner le processus de démocratisation de l'enseignement par celui de la qualité" pour remédier à certains dysfonctionnements, tels que la déscolarisation (touchant en particulier la tranche d'âge 6-15 ans) et le taux d'échec et de déperdition (touchant surtout les garçons dans le cycle moyen). Sur la base de ce constat, le document mentionne trois défis à relever. Le premier est celui de la refonte pédagogique, "clef de voûte de la réforme, parce qu'elle s'adresse au niveau micro de l'amélioration du fonctionnement de l'école". Le deuxième défi à relever est celui de la bonne gouvernance. A cette effet, le document relève la densité du système scolaire algérien, soit des effectifs de plus de 8 millions d'élèves et 700.000 fonctionnaires, d'où la nécessité "d'instituer des mécanismes d'autorégulation et de promouvoir de manière constante le dialogue et la concertation au sein de la communauté éducative.  Le troisième défi porte sur la professionnalisation des personnels par la formation. Il question, à cet égard, de réviser les cahiers des charges des Ecoles normales supérieures (ENS) pour les adapter aux réels besoins du futur enseignant et de le former sur le plan académique et de l'outiller dans des domaines importants tels que la psychopédagogie, la pédagogie pratique, la psychologie de l'enfant et de l'adolescent, etc.

Ismain
Dimanche 17 Juin 2018 - 18:24
Lu 305 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma