REFLEXION

POINT DE VUE : Je veux être maire



Aux pays des aveugles les borgnes sont rois : ce proverbe antique est toujours d'actualité à Mostaganem quand on sait que ceux qui tiennent les rênes des communes sont ceux qui sortent des grandes écoles ‘’d’analphabétisme’’. Diplômés en sciences de corruption avec tout l’argent qu’ils ont ramassé des détournements de fonds publics, ils peuvent s’acheter même le poste de maire ou de sénateur, alors qu’en outre-mer , aux pays qui se respectent, c’est le maire qui fait la queue devant les magasins de grossistes quand la commune a besoin de fournitures et c’est lui aussi qui fait le tour des autres villes pour convaincre les investisseurs à mettre leurs mises dans sa commune et c’est ce maire qui fait encore à chaque période de la journée les rondes dans les quartiers pour s’assurer de la tranquillité de ses concitoyens. Et c’est cela qui, quand il termine son mandat, il renonce à briguer un deuxième mandat parce qu’il est fatigué de porter ce quotidien trop lourd encore une fois. C’est pourquoi que dans ces pays, le maire, peut devenir un président de la république, comme Jacques Chirac en France. Sauf que chez nous c’est le contraire, le Sénateur, à la fin de son mandat veut devenir un maire, et le planton veut devenir un président d’APW. En Algérie en général, ou à Mostaganem en particulier, si vous souhaitez devenir maire ? La recette est facile, il suffit d’être majeur, être bien épaulé chez un patron d’un parti politique pour se classer en première position sur la liste de la candidature, avoir un certificat d’étude primaire ou secondaire n’est pas une priorité, le casier judiciaire ne pose pas de problème , la nationalité , oui il faut être algérien de souche pour briguer un 2eme et un 3eme mandat, car c’est dans le sang de rester attaché au siège. Attention, avoir un diplôme supérieur, un programme constructif ou un palmarès syndical, peut vous faire sauter de la liste sauf si vous remplissez le tout dans une « chkara », Nota, je ne parle pas du sac en plastique de 5DA, mais dans la vraie chkara de milliards. Faites-vous connaître bien à l'avance par des scandales de trafic ou de détournement et inviter de temps à autre un chef de daïra ou un responsable à un repas à la crevette royale et pour ce faire un titre de notable dresser une tente de méchoui à l’honneur du nouveau chef de daïra en présence des chefs de douars .

Riad
Dimanche 18 Décembre 2016 - 20:05
Lu 426 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma