REFLEXION

PLUS DE 70 MILLIARDS DE CENTIMES DE LOYERS NON RECOUVRES : L’OPGI d’Oran este en justice les mauvais payeurs

La question des créances non recouvrées est toujours d’actualité au niveau de l’office de promotion de gestion immobilière de la wilaya d'Oran qui a attaqué en justice des locataires qui n'ont pas honoré leurs charges locatives , dont bon nombre risque l’expulsion. En application d'un programme d’action élaboré et organisé visant le recouvrement des créances en retard, des agents de l’OPGI et des équipes mixtes adressent des mises en demeure aux locataires mauvais payeurs, a-t-on appris des services de l'OPGI.



Devant le mutisme de ces locataires, qui sont pourtant signataires de contrats dans lesquels sont spécifiés les droits et obligations des deux parties, l’office, qui ne peut pas mettre sa trésorerie en difficulté, était dans l’obligation de saisir la justice. Il faut souligner que ces dossiers ne concernent que les locataires ayant cessé d’honorer leurs engagements depuis un certain temps », ajoute-t-il, faisant de la réhabilitation des cités un axe prioritaire. Une opération similaire a permis le recouvrement de 300 millions de DA durant le premier semestre de l’année en cours, a-t-on rappelé, faisant savoir que les redevances de loyers non recouvrées s’élèvent à 700 millions DA et que l’OPGI a eu recours à des poursuites judiciaires pour récupérer son dû, tout en prenant en considération des cas sociaux et en accordant des facilités de paiement. Parallèlement, l’OPGI s'est félicité des résultats obtenus lors des 8 premiers jours de cette opération, qui se poursuivra progressivement jusqu’à atteindre ses objectifs. L’OPGI signale toutefois que le loyer ne couvre qu’une petite partie de la charge financière des projets d’entretien de son parc immobilier, soulignant que l’accumulation de redevances non recouvrées est devenue une menace pour son fonctionnement. Les services de l'OPGI à Oran, qui gèrent pas moins de 40 000 logements et locaux, font savoir que 90% des biens sont loués et certains locaux et logements sont mis en vente dans le cadre de cession lancée par le ministère de tutelle, il y a plus de 10 ans.

Medjadji H.
Dimanche 24 Novembre 2019 - 17:09
Lu 5128 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+