REFLEXION

PLUS DE 100 000 ASSOCIATIONS AGREMENTEES EN ALGERIE : Les associations “fantômes” dans le viseur de Bedoui

On compte plus de 100 000 associations agrémentées en Algérie, un chiffre qui inquiète les pouvoirs publics. A part un millier de présidents d’associations de " vieux routiers’’ qui se distinguent dans le bénévolat, les autres présidents, cachets dans le cartable, investissent le monde du business, la politique et les chantages se servir soi-même !



Selon des indiscrétions, le pouvoir a eu échos dans l’oreille sur les pratiques illicites de ces associations. Ainsi, on apprend que le ministère de l’Intérieur est en train d’opérer une véritable purge dans le mouvement associatif. Selon des sources concordantes, des dizaines d’associations vont bientôt être dissoutes par le gouvernement. Selon des indiscrétions, le gouvernement compte notamment retirer les agréments des associations qui font plus de bruits dans les quartiers et villages. Elles sont, en effet, des dizaines d’associations à profiter de l’agrément accordé par les autorités centrales du ministère de l’Intérieur ou par les autorités locales pour organiser des actions de protestations contre les autorités. Une situation qui semble agacer les services du département que gère Nouredine Bedoui qui veut ainsi stopper cette dynamique.  Selon les sources, le ministère de l’intérieur a été destinataire de plusieurs plaintes concernant certaines associations qui bouffent des subventions de l’Etat et occupent des sièges publics mais sans aucune activité sur le terrain. Pire encore, d’autres associations sont utilisées uniquement comme étincelles pour actionner les protestations et gêner les actions du service public mettant les responsables sous pression, une façon de « règlement de compte » avec les responsables locaux. Il est utile également de signaler que certaines associations ‘’fantômes’’ absentes généralement dans les rendez-vous des volontariats (nettoiement des cimetières, des quartiers et autres), préférant ramper dans les couloirs des responsables, coudoyer les directeurs et les élus ou se faire photographier avec les walis pour profiter de leurs intérêts sur le dos des citoyens. Quelle mascarade ?

Ismain
Lundi 3 Septembre 2018 - 21:01
Lu 346 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma