REFLEXION

PLUS D’UN MILLION DE TONNES D’AGRUMES EN RECOLTE : L’orange et le citron, toujours chers

Malgré une forte production dépassant le million de tonnes d’agrumes en récolte, l’orange de bonne qualité se cède toujours à 150 dinars le kilogramme, alors que le citron reste hors de la portée des bas ménages et s’offre à 200 dinars le kilogramme.



Selon la direction des services agricoles de la wilaya de Mostaganem,  une production de l’ordre de 1,134 million de quintaux de différents agrumes durant la campagne de cueillette en cours, est attendue  et finira par inonder les marchés. Cette dernière a été  lancée en décembre dernier et prendra fin en  mars prochain, touche une surface globale de près de 5000 hectares  dans les régions de Bouguirat, Mesra, Hassi Mameche et Ain Nouissy. Au mois de Janvier,  les récoltes ont touché près de 2000 hectares  soit 35%  de la surface globale, permettant une production de 20.000 quintaux de différentes variétés d’agrumes soit un rendement de près de 300 quintaux à l’hectare.  La production actuelle a engendré déjà une récolte de  158.000 quintaux de clémentine (85% de la surface produite), 118.000 quintaux de la variété Washington Navel (31% de la surface produite), 54.000 quintaux de la Thomson Navel (25%  de la surface produite).Quant aux citrons, une production de 54.000 quintaux a été déjà récoltée et  atteindra à la fin de la saison les 62.000 quintaux. Malheureusement , cette forte abondance de la production  ne semble  point influer sur les prix de cession de ces agrumes qui demeurent  encore  assez élevées  et hors  de la portée des couches démunies , puisque certaines variétés d’oranges sont proposées sur les marchés locaux entre 100 et 150 dinars  le kilogramme , alors que  le citron ne tient pas à descendre de son prix, toujours maintenu à 200 dinars, et  qui tend à s’envoler en attendant le mois du Ramadhan . Notons à ce sujet que  l’agrumiculture a connu dans la wilaya de Mostaganem, une stabilité de la production grâce à la maitrise des techniques, au soutien de l’Etat aux producteurs, aux actions de vulgarisation agricole, et au contrôle technique régulier de  la station régionale de prévention végétale, mais hélas, la Thomson Navel, la Washington Navel, la sanguine, la clémentine, la mandarine et les citrons demeurent toujours si chers

Ismain
Mardi 5 Février 2019 - 17:10
Lu 298 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-08-2019.pdf
2.44 Mo - 21/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+