REFLEXION

PILLAGE DE SABLE A MOSTAGANEM : Deux pilleurs arrêtés en flagrant délit à Kheir-Eddine

Chacun sait que le composant essentiel du béton, reste le sable. L'extraction de cette matière s'est donc considérablement développée, tout comme les plages, soumises à un pillage intensif à travers le territoire de la wilaya de Mostaganem à l’instar du reste des wilayas du pays. Deux pilleurs viennent d’être arrêtés encore en flagrant délit à Kheir-Eddine.



Dans le  cadre  de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, les éléments du groupement territorial de la gendarmerie nationale de Mostaganem sont parvenus  à arrêter deux individus, dont l’un répond aux initiales de S.A , âgé de 22 ans et l’autre à  S.N , âgé de 19 ans  pour  les chefs d’accusation de : exercice  d’exploitation d’une carrière d’extraction de sable  sans la moindre autorisation . Cette arrestation  fait suite à l’exploitation  d’informations émanant de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale de Sayada, mentionnant  l’extraction de sable  sans autorisation par un individu au douar d’El Alaoucha, dépendant de la commune de Kheir-Eddine.   Passant à l’action, les éléments de la gendarmerie nationale, en présence du chef de la compagnie  du groupement, ont investi le lieu indiqué et sont parvenus à mettre la main sur les deux personnes mises en cause, prises en flagrant délit de détournement de sable en recourant à une pelle mécanique. Les gendarmes ont enregistrés la présence d’un camion  plein de sable sur les lieux indiqués. Ces derniers ont été appréhendés et conduits  au groupement de la gendarmerie nationale pour le reste  des procédures à suivre.  Les premiers éléments de l’enquête  ont permis de dévoiler que les 2 auteurs avaient l’habitude d’extraire le sable de  ce lieu. Quant au camion de marque ‘’Daewoo’’ et la pelle mécanique de marque ’’Sonacome’’, ils ont été saisis  et mis en fourrière au parc communal de Sayada.  Notons à ce sujet que le pillage de sable  se poursuit toujours et encore  sur les plages de Mostaganem, surtout  celles  de  Sidi Lakhdar et Hadjadj.  Certains pillards agissent au vu et au su de tout le monde sans que personne ne bouge le petit doigt. Bien que l'activité soit strictement interdite, elle n'a jamais connu de répit.  Durant la journée, ce sont de simples manœuvres qui essayent de gagner leur vie avec des pelles. Mais le grand massacre, c'est à la tombée de la nuit où les dégâts sont de plus en plus importants : les pilleurs repèrent tout d'abord des monticules de sable avant de contacter leurs clients pour venir le récupérer au moyen de tracteurs ou autres véhicules. Face à ce phénomène, de nombreux riverains des places ne cessent de  lancer un appel aux autorités concernés pour mettre un terme à ce vol  qui a tendance à ne plus prendre fin.

L.Ammar
Dimanche 26 Août 2018 - 20:58
Lu 857 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-03-2019.pdf
3.22 Mo - 23/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+