REFLEXION

PASSATION DE MARCHES PUBLICS A TISSEMSILT : Des élus dénoncent les pratiques frauduleuses

La gestion des marchés publics à l’APC de Tissemsilt ne semble point plaire certains élus du conseil municipal. Ces derniers, choqués par la passation d’un marché pour la fourniture de produits alimentaire aux cantines scolaires d’une vingtaine d’écoles, dénoncent cette pratique frauduleuse et précisent que l’assemblée n’a point été consultée.



Au lendemain de la divulgation de l’information faisant état de l’accord donné par la mairie de Tissemsilt concernant le bénéfice d’un contractant d’un marché pour la fourniture des produits de l’alimentation générale à un vingtaine d’écoles de la daïra de Tissemsilt sans passer par une délibération ainsi que d’autres informations en relation directe avec la gestion communale visiblement très contestée, des membres de cette honorable assemblée populaire communale directement concernés par la situation ont depuis quelques jours multiplié les dénonciations et précisent que cette situation ne les a point laissé  sans réaction pour dénoncer et  se laver leurs mains de telles pratiques. En effet, dans un premier temps, les mécontents affirmaient que ce fournisseur qui a des relations parentales avec un responsable bien placé de la wilaya, avait bénéficié de ce marché sans passer par les consultations et les délibérations habituelles et dés la rentrée scolaire , il avait commencé à livrer ses produits sans pour autant avoir son ordre de service et ce n’était qu’après cet état de fait qu’il a été demandé aux élus de peaufiner une délibération dans laquelle ils octroient le marché au dit fournisseur. Ces derniers précisent que l’offre de ce commerçant n’était meilleur ni en qualité ni en coût, et pour l’illustration, le paquet du lait en poudre a été taxé à 760 dinars, le kilo de l’ail à 1000 dinars etc.… Ils signalent également que  d’autres dysfonctionnements et anomalies  sont à mettre sur le dos d’une gestion contestée, et ajoutent que malgré la contestation de la majorité absolue des membres de l’assemblée et leur refus de blanchir cette situation, cette dernière fraude  s’est banalisée et tend malheureusement à s’officialiser avec l’annonce ces derniers jours d’émissaires ayant pour mission de rassembler tous les élus sur un seul mot d’ordre  que  l’intérêt de l’élève  doit primer avant tout et  qu’ on ne peut les priver des cantines scolaires sous aucune raison !!!. Une bien triste façon de gérer l’argent des contribuables et une si « audacieuse » manière par laquelle certaines personnes tentent de faire une réconciliation des élus appelés à passer l’éponge sur de telles pratiques.

A.Ould El Hadri
Vendredi 12 Octobre 2018 - 18:31
Lu 374 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-12-2018.pdf
2.77 Mo - 18/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+