REFLEXION

Oulmi a acheté à Hydra une villa pour Bouchouareb



Omar Rebrab, ancien concessionnaire de la marque coréenne Hyundai, a fait hier des révélations fracassantes sur la réalité du montage automobile en Algérie. Constitué comme partie civile dans le dossier du montage automobile, Omar Rebrab a été interrogé ce samedi par le juge du tribunal de Sidi M’hamed où se déroule l’un des procès les plus importants depuis l’indépendance de l’Algérie. Omar Rebrab, dont le groupe est  une autre victime des agissements de l'ancien ministre de l’industrie, Abdeskam Bouchouareb, a révélé devant le tribunal de Sidi M'Hamed, que Mourad Oulmi propriétaire de SOVAC a offert une villa de plusieurs milliards à Hydra à Abdeslam Bouchouareb en contrepartie de l'octroi d’une autorisation à sa marque Volkswagen. Autre révélation du fils de Issad Rebrab: "il n'y a pas du tout de montage de véhicules en Algérie, les voitures sont montées en Europe,  à  leur arrivée en Algérie, on démonte leurs pneus, les pare-chocs  et quelques petites pièces qui sont remontés pour faire croire à l’existence de l'activité de montage. On ne fait pas du SKD, monsieur le juge, on fait du DKD", a-t-il révélé. Pour Omar Rebrab, en Algérie, il y a peu de marques qui font de la vraie intégration. « Vous avez la société SNVI qui fait du CKD et vous avez Renault qui fait du SKD. Tout le reste des marques font du DKD, qui veut dire : Les voitures sortent de l’usine montées, ils emmènent dans un autre hangar et ils les redémonte ; les pneus, les pare-chocs et de temps en temps quelques pièces », révèle-t-il. « Les seuls véhicules que vous pouvez considérer ‘made in Algeria’ sont les ceux à qui on a donné des numéros de châssis. Malheureusement, dans le cahier des charges qu’ils ont fait, ils ont sauté le mot ‘DKD’. Aujourd’hui, il n’y a aucun intérêt pour l’Algérie de faire du boulonnage ; tout le monde fait du boulonnage aujourd’hui ! », martèle-t-il. M. Rebrab conclut en rappelant que « le Groupe (Cevital) a été marginalisé, a été bloqué dans différents projets, entre autres dans les projets automobiles ». Le fils du patron du Groupe Cevital affirme que tous leurs projets en matière d’assemblage de véhicules ont été bloqués par les autorités. « Les Coréens ont dit que c’était un problème politique : ‘Essayez de régler votre problème d’abord avec votre gouvernement, nous, nous n’avons aucun problème avec vous’. Cela faisait plus de 20 ans qu’on travaillait avec les Coréens », témoigne-t-il. « Les Coréens ont ensuite, poursuit M.Rebrab, reçu une lettre du ministère selon laquelle un pré-agrément a été donné à Messieurs Arbaoui, Tahkout et Dziri ». En effet, Omar Rebrab revient encore pour parler de la marque Hyundai dont leur groupe était le représentant historique en Algérie pour dire qu'elle avait été donnée par Abdeslam Bouchouareb à Mahieddine Tahkout, Arbaoui et Tiziri. Pourtant son groupe de par sa longue expérience avait acquis le savoir- faire nécessaire  pour faire  du véritable montage avec un taux d’intégration progressif, dit-il encore en évoquant aussi les nombreux projets qui sont actuellement bloqués "pour des raisons politiques".

Réflexion
Samedi 7 Décembre 2019 - 15:46
Lu 25422 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 27-01-2020.pdf
4.32 Mo - 26/01/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+