REFLEXION

Où va encore l’Algérie ?



Où va l’Algérie ? Cette interrogation posée  par  feu Mohamed Boudiaf, voilà presque soixante ans demeure  plus que jamais d’actualité. Donc, où va encore  l’Algérie !  Le pays parait  depuis le 22 Février, prendre  un chemin vers l’inconnu avec  un sursaut  populaire jamais connu auparavant, qui se poursuit  pour le dixième vendredi consécutif, réclamant à cors et a cris le départ du régime et ses oligarques   et un pouvoir qui s’entête a quitter les lieux en multipliant ses bricolages qui  ne semblent répondre aux revendications  du ‘’hirak’’ qui les rejette . Malheureusement, et après 70 jours,  ce bras de fer  semble  se durcir  et la crise politique a tant de  mal à aboutir  à des résolutions consensuelles  tant   que chaque partie campe sur  ses positions qui restent si contrastées de part et d’autre. Cet état de faits demeure depuis en l’état sans connaitre  une issue si positive, et inquiète de plus en plus , de par le constat  d’une non-évolution de la situation sur le plan politique, qui risque d’empirer davantage . Alors, comment imaginer une fin à cette situation  si ambigüe, suite à la démission  d’un président  qui  prétendait à un cinquième mandat, après vingt ans de règne et de ruine d’une économie de bazar ayant généré  la poussée spontanée de tant de milliardaires. Comment parvenir  à satisfaire  les revendications légitimes de ces 20 millions d’Algériens, qui battent le pavé d’une semaine à l’autre,  plus que jamais décidés à imposer le changement et le départ de la suite des ‘’B’’, dont certains continuent de gérer   le pays sans la moindre insouciance. Aujourd’hui, les signes avant-coureurs de la fin de cette crise ne semblent être encore réunis  et l’heure demeure encore si grave, il est si urgent  de revenir  vers la sagesse, et vers des institutions crédibles et légitimes pour pouvoir espérer le véritable changement  que  le peuple réclame. L’Algérie mérite mieux, elle a un  besoin urgent de retour  à la stabilité et la légalité politique, et ce devoir incombe à tous les Algériens sans la moindre exception.  

L.Ammar
Samedi 27 Avril 2019 - 18:42
Lu 413 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 230

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 09-12-2019.pdf
3.76 Mo - 08/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+