REFLEXION

Où sont passés les 2 milliards de dollars d’Air Algérie ?



Selon l’annonce faite par l’ex-Ministre des travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane, la compagnie nationale Air Algérie a bénéficié d’un montant de 2 milliards de dollars pour le renouvellement de la moitié de sa flotte. Air Algérie comptait 59 avions (avant la vente des B767),  et 30 seront renouvelés, soit la moitié de la flotte de la compagnie, avait affirmé le ministre. Pour ce faire, le Ministre avait fait savoir lors d’une réunion, consacrée à la poursuite de l’examen des dispositions du PLF 2019, avec la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), qu’un montant de 2 milliards de Dollars a été alloué à la compagnie Air Algérie. Le Ministre avait  indiqué, aussi, qu’à l’horizon 2023 et 2024, 25 avions de la compagnie Air Algérie seront âgés de 25 ans. Avant lui, le PDG d’Air Algérie Bekhouche Alleche, a fait savoir que «le gouvernement a approuvé l’acquisition de 30 nouveaux appareils Boeing et Airbus dans le cadre de la stratégie de la société visant à agrandir sa flotte jusqu’en 2025 et à la renforcer avec de nouvelles lignes internationales». Cependant,  quelques mois après, la commande a été revue à la baisse ; et pour le même montant (2 milliards de dollars) on s’engage à acquérir seulement 6 avions. En effet, la compagnie nationale algérienne Air Algérie avait réaffirmé avoir obtenu le feu vert du Conseil des participations de l’Etat pour l’achat de six nouveaux avions pour un coût de 2 milliards de dollars, avait rapporté l’agence de presse algérienne APS le 26 juin, citant le ministre des Travaux publics et des Transports, Mustapha Kouraba. Ces nouvelles acquisitions porteront la flotte de la compagnie à 64 appareils contre 59 actuellement, a-t-on ajouté de même source. Aujourd’hui, il n’y a ni avions, et les 2 milliards de dollars se seraient volatilisés.  Les nouveaux appareils, de nouvelle génération, plus performants et moins consommateurs en kérosène, devaient permettre à Air Algérie de renouveler sa flotte aujourd'hui vétuste. Une question demeure: comment le gouvernement a pu se délester d’un tel montant en ces temps de crise économique? Si pour financer le déficit budgétaire, le gouvernement a eu recours à la planche à billets au cours de ces dernières années, pour l’acquisition de ces avions, il faudra que le Trésor algérien décaisse des devises.
En outre, le montant annoncé par rapport à l’objectif d’acquisition de six appareils suscitait des questionnements sur les modèles d’avions que compte acquérir la compagnie. Air Algérie comptait-elle acquérir des Airbus A-380 ou des Boeing 747? Ces deux modèles sont en effet considérés comme étant les plus coûteux. Dans tous les cas, avec les 2 milliards de dollars qui lui ont été accordés, la compagnie algérienne devait acquérir plus de 6 appareils, au prix catalogue, pour n’importe quel type d’avion, sachant qu’entre le prix catalogue et le prix «réel» facturé au client à la livraison, il y a toujours une baisse du prix annoncé, comprise entre 40 et 50%.

 

Réflexion
Lundi 28 Octobre 2019 - 16:46
Lu 25419 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-11-2019.pdf
3.45 Mo - 13/11/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+