REFLEXION

Oran : Un patron dépouillé par deux de ses employés à Oran

Une escroquerie de plus de 6 milliards



En trois mois seulement et pas plus, deux indélicats employés ont pu dilapider six milliards de centimes à leur patron, commerçant à Oran. Sans scrupule aucun, ils ont dérobé cette important somme en plusieurs opérations sans attirer l’attention de quiconque. Ils avaient tout simplement abuser de la confiance de leur patron. Le pot aux roses n’a été découvert que trois mois après, lorsque le jeune B.N, âgé de 28 ans, spécialisé dans la commercialisation en gros de la viande congelée, s’en est aperçu d’un manque considérable d’argent, convaincu que ses employés lui ont joué des tours, il se présenta le 31 Août dernier, à la 4eme sûreté urbaine pour y déposer plainte du fait que son commerce est implanté dans sa zone de compétence. Il estimera l’argent perdu à 6 milliards de centimes. Partant de ces informations, une enquête a été déclenchée par la police judiciaire qui a bouti après plusieurs investigation à l’arrestation de A.M, âgé de 31 ans et H.R de 22 ans. Ce dernier selon les déclarations de la victime, était chargé de toutes les opérations, la victime lui faisait confiance à telle enseigne qu’il avait toute lattitude de procéder à toute opération de commerce, allant de la récéption de la viande congelée et sa comercialisation à travers la wilaya d’Oran et tout l’Ouest du pays, il était même chargé des opérations financières et comptables et détenait les chèques et supervisait pratiquement toute l’activité. Son patron lui faisait une confiance aveugle. La disparition des six milliards trouve son origine dans une opération d’achat de viande congelée entreprise par H.R et qui devait se faire sans aucun problème du fait que c’est H.R qui en avait la charge. Pour ce faire, H.R, devait verser la somme de deux milliards pour garantir la marchandise, accord donné par le patron, et l’opération effectuée, seulement voilà, la viande n’arrive toujours pas après un certain temps et le patron commence à se douter des réponses de son bras droit, toujours la même réplique, et à chaque fois ce sont d’autres sommes d’argent qui disparaîtront dans la nature. Inquiet, le commerçant décida de contacter son fournisseur à Alger pour lui demander des informations sur le curieux retard de livraison de la marchandise. Grande fût sa surprise lorsqu’il entendît son interlocuteur lui confirmer tout le contraire, et qu’aucun retard n’eût lieu, du fait que la marchandise a été livrée comme convenu dans les temps et récéptionnée par son employé H.R. Les investigations menées tombour battant, ont amené les enquêteurs à découvrir que la marchandise a été effectivement récéptionnée et revendue par H.R sans en aviser le propriétaire et les recettes y afférentes volatilisées. Les deux suspects ont été arrêtés à la cité Akid Lotfi dans des berlines de luxe et possédant un appartement de haut standing situé dans un quartier chic de la ville. Le train de vie des indélicats employés a radicalement changé ebn un laps de temps, ce qui a amené les enquêteurs à tourner leurs soupçons vers eux. Après leur audition, les deux inculpés ont été présentés devant le juge d’instruction qui a mis le dénommé (HR) en détention provisoire, alors qu’une citation directe a été remise à l’adresse de son complice. Selon les déclarations de A.M, second inculpé, H.R aurait tout manigancé, c’était son idée et qu’il l’avait mis au parfum qu’une fois l’acte accompli.

Slimane
Samedi 19 Septembre 2009 - 08:00
Lu 499 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 05-08-2020.pdf
3.72 Mo - 04/08/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+