REFLEXION

OUYAHIA REPOND AUX RESIDENTS : Est-ce que nous voulons un désert médical en Algérie ?

Le premier ministre a promis de mettre fin à l'anarchie dans certains secteurs en affirmant que celle-ci ne peut continuer. "Est ce que nous voulons un désert médical en Algérie", a lancé le patron du RND à l'adresse des médecins résidents, depuis Biskra à l’occasion de la célébration du 21e anniversaire du RND.



Avec sa casquette de chef du parti du Rassemblement national démocratique (RND), et un profil d’excellent orateur, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia a brisé un silence qui a duré plusieurs semaines à l’occasion de son déplacement à Biskra ce vendredi 16 février, pour répondre aux grévistes. Agacé par le chahut et les sifflements d’une dizaine de personnes, qui s’étaient introduites dans la salle, Ahmed Ouyahia a rappelé l’anarchie” qui règne dans certains secteurs. ‘’L’anarchie, c’est tout ce que vous savez faire. Au lieu d’enseigner les enfants du peuple, vous faites dans l’anarchie”, a répliqué Ahmed Ouyahia.  "Il faut arrêter avec le discours des droits légitimes, car il y a des devoirs sacrés à accomplir'', a lancé Ahmed Ouyahia à l’adresse des grévistes. Pour le Premier ministre, certaines revendications des médecins résidents sont dépourvues de logique. Tout en rappelant que ces derniers n’ont pas terminé leurs études, Ouyahia affirme qu’il serait facile d’annuler le service civil, cependant, “est-ce que nous voulons un désert médical en Algérie ?”, s’est-il interrogé, ajoutant, que « le choix de la politique sociale impose d'œuvrer à édifier une économie forte, l'Algérie a une politique sociale constante fondée sur la justice sociale et la solidarité nationale. Ce choix doit être consolidé par le travail'', a-t-il ajouté, incitant à "sacraliser le travail''. Le patron du RND a rappelé également que l’Algérie est maitresse de ses décisions grâce à la bonne gouvernance de son Président : "l'Algérie (était) toujours maîtresse de ses décisions politiques et ne recourra pas aux étrangers, en dépit de l'effondrement des prix du pétrole". Ajoutant que "les Algériens ont mesuré la valeur de la stabilité et la paix dans le pays grâce à la bonne gouvernance du président de la République, Abdelaziz Bouteflika'', a souligné M. Ouyahia, devant une salle archicomble de militants de son parti.

Ismain
Vendredi 16 Février 2018 - 18:26
Lu 428 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma