REFLEXION

OUVERTURE DES 11EMES JOURNEES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES DE SONATRACH A ORAN : Vers la production de 1.500 mégawatts chaque année

C’est ce qu’a annoncé le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, en présence de la ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatima-Zohra Zerouati, et du ministre malien du Pétrole , lors de son allocution d’ouverture des 11emes journées scientifiques et techniques qui se sont déroulées au centre de convention CCO à Oran hier soir n’a pas manqué pour rappeler également que ce projet fait partie du programme du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, qui compte, actuellement, la réalisation de centrales électriques pour produire quelque 8.000 mégawatts d’électricité.



L’Algérie ambitionne de produire quelque 25.000 mégawatts d’électricité à l’horizon 2025, quantités produites par des centrales électriques classiques et 2.000 autres mégawatts à partir des stations d’énergie solaire. Le ministre a ajouté que  l’exportation de l’électricité sera envisagée lorsque les besoins du pays seront comblés et se fera, en premier lieu, vers la Tunisie et la Libye, signalant que des échanges se font déjà à la demande, lorsque la nécessité se fait sentir. Concernant la consommation de l’énergie électrique, Mustapha Guitouni a affirmé qu’un pic de consommation de l’ordre de 15.000 mégawatts est atteint le mois de juillet de chaque année, alors que le reste de l’année celui-ci ne dépasse guère les 8.000 mégawatts. Par ailleurs, concernant les travaux de réalisation de la centrale électrique de Boutlélis, le ministre a indiqué que le taux d’avancement du projet a dépassé les 65%, alors qu’il n’était que de 33% en décembre dernier.  La première tranche du projet sera livrée en juillet prochain et produira quelque 446 mégawatts d’électricité qui desserviront la région d’Oran et les wilayas limitrophes, alors que la seconde tranche de 223 mégawatts sera livrée à la fin septembre, a-t-il fait savoir, ajoutant que le projet est  "important", sachant qu’il est réalisé par des compétences algériennes et d’ajouter que la production de la centrale de Boutlélis sera intégrée dans le réseau national, ajoutant que les centrales électriques en cours de réalisation produiront quelque 8.000 mégawatts d’électricité, avec un programme de construction de centrales s’étalant sur dix (10) ans. Des centrales produisant 1.500 mégawatts seront construites chaque année avec des équipements, notamment des turbines à gaz, construites en Algérie à l’usine de Batna, a expliqué le même responsable. Le même responsable a ajouté que dans le secteur de l’électricité quelque 1.500 projets, dont des centrales, des transformateurs et des réseaux de transport d’électricité, sont en cours de réalisation, et ce, pour un budget de 10 millions de dollars. Dans ce cadre, M. Chikhaoui a indiqué que l’usine de Batna produira quatre turbines à gaz par an, deux fonctionnant à la vapeur et deux autres au gaz. Un projet de construction de transformateurs est à l’étude avec un partenaire indien. Placée sous le thème "Innovation et partenariat dans un contexte mondial de transition énergétique", cette manifestation de quatre jours est marquée par la participation de quelque 1.500 délégués représentant 27 pays. Des responsables de groupes pétroliers et parapétroliers internationaux comme Total, Cepsa et Eni, des experts et universitaires nationaux et étrangers prennent part également à cet événement qui comprend des conférences, des ateliers et des tables-rondes.

Medjadji H.
Mardi 17 Avril 2018 - 17:52
Lu 287 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 13-12-2018.pdf
2.92 Mo - 12/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+