REFLEXION

OULD ABBES A PROPOS DE LA PRESIDENTIELLE 2019 : Le FLN aura son candidat

C’est toujours avec un ton cocasse, tantôt sarcastique, tantôt ironique, couvert de non-dits et d’insinuations, que le Secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbes, s’est exprimé ce samedi depuis la wilaya de Aïn Temouchent sur la présidentielle de 2019.



En effet, interrogé sur un éventuel 5e mandat du président Abdelaziz Bouteflika,  le SG de l’ex-parti unique, qui animait hier une conférence de presse à Aïn Temouchent, en marge d’une rencontre avec les militants du parti, a estimé qu’il n’est pas encore le moment d’évoquer cette éventualité. “Il est formellement interdit aux militants du parti d’évoquer un cinquième mandat […]. Nous parlerons d’un cinquième mandat quand arrivera le moment”, a-t-il argué. “Abdelaziz Bouteflika est un frère […] J’ai été ministre à ses côtés pendant 13 années”, a-t-il poursuivi et d’ajouter que “le Front de libération nationale aura son candidat “FLN” pour 2019″. Rappelons que le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès avait mis fin à la polémique quant  à l’intention du frère et conseiller du Président de succéder à son frères. Il dira : « Saïd Bouteflika n’a aucune intention de succéder à son frère » à la magistrature suprême. « Laissez Saïd tranquille. Il est conseiller du président de la République depuis 18 ans ! Il est conseiller parmi tant d’autres… Après cela, je vais vous le dire de manière officielle : Il n’a aucune intention de succéder à son frère. Le président a la vie encore longue », avait déclaré Djamel Ould Abbès dans une conférence de presse animée  à Alger. « Ce sont des ragots, des bobards », a ajouté le secrétaire général du FLN à propos des informations persistantes donnant Saïd Bouteflika comme successeur de son frère à la présidence de la République. Néanmoins, il n’a pas refusé le droit au frère du Président de postuler à la magistrature suprême. "Si Saïd veut se présenter aux présidentielles de 2019, il en a le droit comme tout autre citoyen algérien. À ce moment-là, le FLN se réunira pour prendre la décision qui s’impose", avait-il affirmé.

Ismain
Samedi 3 Février 2018 - 17:56
Lu 346 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-08-2018.pdf
3.29 Mo - 13/08/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+