REFLEXION

OUED TLELAT (ORAN) : Le wali d’Oran encourage les stagiaires du CFPA

Le wali d’Oran M. Mouloud Cherifi a effectué une visite de travail et d'inspection à la daïra d’Oued Tlelat et n'a pas manqué d’adresser un message d’encouragement aux jeunes stagiaires, à l’occasion de la rentrée professionnelle- session de février- au centre de formation professionnelle et d’apprentissage d’Oued Tlelat.



A cet effet, il a déclaré : ‘’Ne laissez personne décider de votre avenir ni encore moins à votre place, ne désespérer pas, l’Algérie a besoin de vous ‘’.  Il a également  rappelé les efforts consentis par la  direction pour l’amélioration de la formation des jeunes et attirer plus de stagiaires pour découvrir les différentes opportunités qu’offre le secteur de la formation qui a enregistré   un grand progrès, du fait que 80% des stagiaires trouvent des postes d’emploi après une période ne dépassant pas 06 mois qui suit l’obtention de leur diplôme de formation professionnelle. Au niveau de la wilaya d’Oran, 05 nouvelles spécialités ont été lancées durant cette session à l'image de  l’installation des panneaux solaires photovoltaïques et thermiques ainsi que  l'installation et maintenance des panneaux solaires et thermiques. Pour les autres spécialités, il s’agit de l’usinage sur tour à commande numérique, réseaux télécoms filaires et mécatronique automobile. Notons que la seconde rentrée professionnelle de février  a enregistré un  nouvel effectif de 6905 postes pédagogiques. Ces postes sont répartis comme suit : 3460 pour la formation diplômante,  970 pour la formation résidentielle, 2475 au titre de la formation par apprentissage. La stratégie du secteur  vise au renforcement de la formation par apprentissage, « Nous avons une stratégie d’avoir un grand nombre de formés dans le mode de formation par apprentissage, c’est un mode qui a beaucoup d’avantages, il permet d’utiliser les équipements des entreprises. 80% de la formation se passe au niveau de l’entreprise » dira le directeur de la formation professionnelle. En matière de partenariat, 30 conventions ont été signées avec plusieurs institutions pour la formation de 1940 stagiaires notamment la direction de l’emploi, la direction de l’administration locale, la direction du tourisme et de l’artisanat, Renault Algérie production…etc. Notons que le potentiel photovoltaïque de l'Algérie est estimé à près de 2,6 millions de térawatts/heure (TW/h) par an, soit 105 fois la consommation mondiale d'électricité. Trente conventions de partenariat pour l’apprentissage ont été signées entre le secteur de la formation professionnelle et des institutions étatiques et établissements privés, au titre de l’année 2018-2019. M.Belbekouche qui s’exprimait lors du coup d’envoi de la deuxième session de la rentrée professionnelle au niveau du centre de formation professionnelle et d'apprentissage "Abou Bakr Belkaïd" d’Oued Tlélat, a affirmé l’existence de 30 conventions de partenariat signées entre le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels et des institutions étatiques et entreprises privés. Il a rappelé, à ce propos, la signature de différentes conventions de partenariat de formation, notamment avec l’Agence nationale de l’emploi (ANEM), les directions de l'administration locale (DAL), de la santé, de l’action sociale, ainsi que la direction de la rééducation et réadaptation d’Arzew, la direction régionale des infrastructures militaires et Renault Algérie production (RAP), pour un effectif total de 1.940 stagiaires et apprentis . Pour rappel, le secteur de la formation professionnelle a abordé une nouvelle stratégie orientée vers l’économie alternative aux hydrocarbures. Cette nouvelle stratégie vise à orienter le système de la formation professionnelle vers des filières et des spécialités économiques dans des secteurs retenus par le gouvernement comme alternatifs aux hydrocarbures dont l’agriculture, le tourisme et l’industrie. Cette stratégie est basée sur la recherche permanente pour adapter le secteur de la formation et de l'enseignement professionnels au marché de l’emploi en fournissant des spécialités professionnelles pour satisfaire aux besoins des entreprises économiques en main-d’œuvre qualifiée.

 

Medjadji Habib
Mercredi 27 Février 2019 - 16:45
Lu 655 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-09-2020.pdf
3.52 Mo - 18/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+