REFLEXION

OUARGLA : Faute de chirurgien spécialisé, une universitaire décède



Aïcha Aouissat, enseignante à l’université d’Ouargla, a trouvé la mort suite à une piqûre de scorpion. Elle a été admise à l’hôpital du chef-lieu de la wilaya où elle a passé dix jours dans le coma avant de rendre l’âme. Les membres de sa famille accusent les autorités sanitaires de «négligence». « Son état de santé s’est dégradé quelques jours après son admission à l’hôpital d’Ouargla. La direction nous a informés de l’absence d’un chirurgien cardiologue pour prendre en charge la patiente », affirme un membre de la famille du Dr Aouissat. Et d’ajouter: « Nous avons fait appel à un chirurgien cardiologue volontaire, mais il s’est avéré que le problème le dépassait. Pour sauver la patiente, il fallait un spécialiste en chirurgie neuro-vasculaire. L’hôpital n’en disposait pas».

Ismain
Mardi 4 Septembre 2018 - 20:34
Lu 405 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-12-2018.pdf
2.77 Mo - 18/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+