REFLEXION

OTAGE A L'AMONCELLEMENT DES ORDURES A K'SAR-CHELLALA : Des citoyens bloquent la route à Tiaret

Aux environs de 21 h de ce mardi 3 septembre 2019, des dizaines de citoyens se sont rassemblés au niveau de la cité "El-bina Dhati"(Auto-construction)" de la ville de K'sar-Chellala, à quelque 120 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret, et ont bloqué l’accès principal de la route menant vers Alger, en usant simplement de sacs d'ordures ménagères, constate-t-on sur les lieux.



En effet, exprimant leur grande ire, ils ont agi de la sorte, tonne en notre présence, un habitant de la cité qui dira:" Cela fait presque 23 jours que les services d'APC, n'ont fait aucun passage pour la collecte d'ordures ménagères, laissant notre cité, otage à l'amoncellement des ordures qui dégagent des odeurs nauséabondes, nous faisant heurter à un véritable calvaire, en soulignant que cette situation a généré un douillet "nid" d'insectes et de différentes bactéries qui menacent la santé des riverains, le temps ou d'autres citoyens scandaient des slogans hostiles à tout l’exécutif de la commune, le qualifiant d’indécis et de réticent, à l'adresse de ses prérogatives et à l'unisson, les contestataires se sont rejoints pour revendiquer des enquêtes ciblant le cadre de vie qui est devenu fortement insupportable. Faudrait-il rappeler que les services de l'ordre, relevant de la sûreté de daïra de K'sar-Chelala, ont fait preuve de beaucoup de retenue et de sagesse, s'appuyant à des appels à l'apaisement, ont eu du fil à retordre pour l'ouverture de la route aux usagers et bienheureusement cette contestation a eu lieu la nuit(voir une nouveauté ,ce choix de facteur temps),car cette route connait un grand trafic la nuit et l'autre nouveauté, c'est le recours aux sacs d'ordures ménagères, une première, nous dit-on à l’échelle nationale. Dans le même contexte, d'autres citoyens se sont rassemblés devant le siège de l'APC, et ce, suite à l'information qui a fait part de la visite du ministre de l'habitat, représentant le gouvernement pour assister à la rentrée scolaire dans une école de la ville de Tiaret. Cette information, a été un grand mobile ayant incité des citoyens à se rassembler dans une heure tardive de la nuit du mardi, devant le siège de la commune, et lesquels ont demandé à rejoindre leurs logements sociaux comme nous l'avons rapporté dans nos éditions antérieures. Suite aux différentes pressions des citoyens et des divers fronts de contestations, le maire a préféré rencontrer les contestataires pour "exhiber" un agenda d'actions et de promesses, faisant encore allonger les attentes et dissiper les ambitions et trop fatigués, les contestataires ont préféré répondre à l'appel du "sommeil" et voir un autre lendemain avec ses impératifs et ses peines.

Abdelkader Benrebiha
Mercredi 4 Septembre 2019 - 19:42
Lu 647 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma