REFLEXION

ORAN : Vaste opération de démolition des accès squattés en plage



Dans le cadre  du programme de démolition des différentes fermetures des accès à la plage  du grand boulevard de la côte de Bousfer plage, les services de l'APC du chef-lieu de la commune de Bousfer -village ont procédé,  depuis le jeudi dernier, à la démolition de deux grands  accès au grand boulevard qui longe la côte balnéaire de Bousfer plage et qui étaient squattés par un individu connu des services de police. Ce dernier  a refusé de libérer l'espace qu'il occupait illicitement en menaçant les services de l'ordre  public  lors de l'opération de démolition par le recours à des  actes de violence. Ces derniers  ont réussi à le mobiliser  sur le vif  au moment où il tentait de faire  exploser une bouteille de gaz propane en plein centre du village touristique de Bousfer plage. Une fois arrêté, l'auteur du trouble a fait l'objet d'une citation directe et a été écroué par le magistrat instructeur près le tribunal de la daira d’Ain Turk, pour les delits de squat des espaces publics et  de troubles envers les services de l'ordre. Cette opération est la deuxième du genre en moins d’un mois, après celle ayant touché 22 autres dans la commune d’El Ançor et la troisième depuis le début de l’année. Les services de la wilaya avaient lancé une grande opération de démolition de 69 habitations précaires érigées sur les hauteurs de la localité d’El  Hassiane Toual dans la commune de Benfreha. En plus des 69 constructions illicites, cette opération a touché, dans une première phase, 63 fondations dont les propriétaires ne possèdent aucun document officiel attestant de leur droit sur des parcelles de terrain appartenant au domaine public. Les services de la wilaya ont ainsi déposé une plainte contre les personnes qu’ils accusent d’être derrière ces spéculations foncières. Une autre opération a été menée par les services de la wilaya ayant ciblé 26 constructions illicites, édifiées sur des terres agricoles. Ces constructions, situées au niveau de la ferme agricole Khemist 9 relevant du secteur urbain de haï Bouamama à l’ouest d’Oran, ont été érigées en violation de la loi, avait indiqué la cellule de communication du cabinet du wali d’Oran.  Avec l’aide des citoyens, les services de sécurité ont réussi à mettre hors d’état de nuire ce réseau spécialisé dans l’escroquerie, dont les membres ont été présentés devant la justice. Cette dernière a rappelé la détermination de la wilaya d’Oran «à combattre ce fléau en ne ménageant  aucun effort pour mettre à la disposition des citoyens des logements décents», appelant les citoyens «à plus de prudence pour éviter de tomber dans le piège des escrocs». Par ailleurs, les services de la Direction de l’Urbanisme et de la Construction ont rendu public un rapport alarmant sur la poussée des constructions illicites en dépit des grands efforts de l’Etat pour l’éradication de l’habitat précaire.    .

Medjadji H
Dimanche 26 Août 2018 - 20:58
Lu 1648 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 21-09-2020.pdf
1.94 Mo - 20/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+