REFLEXION

ORAN : Une réception à la résidence El Bahia en l’honneur des journalistes

C’est ce qu’a déclaré le wali d’Oran M. Mouloud Chorfi lors d’une réception organisée hier matin à la résidence El Bahia à Oran en l’honneur des journalistes de la wilaya d’Oran , qui dans un message adressé à la famille des médias, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, les avancées réalisées dans le domaine de l’information ayant permis l’avènement d’une presse libre et protégée par la constitution .



Le  wali  d’Oran a souligné, dans un message adressé aux présents dans la  grande salle de la résidence,  les « avancées qualitatives » en matière de liberté d’expression. Selon lui, l’article 50 de la Constitution révisée constitue un gage pour cette liberté: «La liberté de la  presse écrite, audiovisuelle et sur les réseaux d’information est garantie», soulignant cependant la nécessité de respecter les constantes  et les valeurs religieuses, morales et culturelles de la Nation». Le Chef de l’exécutif a, par ailleurs, estimé que «les Algériens et Algériennes peuvent  s’enorgueillir de la diversité du champ médiatique écrit, audiovisuel et électronique, qui nous permet, en dépit des critiques injustes émanant de  voix tendancieuses à l’étranger, d’être à l’avant-garde de l’information et de la liberté de presse dans notre espace islamique, arabe et africain ». Il ajouta que l’Algérie fait face aujourd’hui à de nouveaux défis, des défis induits par le saut qualitatif que nous nous devons de poursuivre et sur divers plans ainsi que d’autres imposés par la crise multiformes que traverse le monde. Concernant les défis de la réforme nationale, le secteur de l’information dans notre pays fournira, selon lui, un service important à notre société en contribuant à expliquer l’impératif de la consolidation de l’Etat de droit et à convaincre de la nécessité de réhabiliter l’effort et le travail et de promouvoir la qualité, des valeurs qui permettent d’être au diapason des pays émergents parmi lesquels l’Algérie mériterait légitimement sa place. ‘’Je suis convaincu qu’au regard de leur degré élevé de conscience nationale, les acteurs du secteur sauront contribuer à transmettre, par leurs idées et leur professionnalisme, l’image authentique de l’Algérie et à fournir au citoyen algérien un produit médiatique intègre’’, a-t-il conclu.

Medjadji H.
Vendredi 4 Mai 2018 - 17:36
Lu 597 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-09-2020.pdf
3.86 Mo - 23/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+