REFLEXION

ORAN : Un nouveau ‘’bateau-taxi’’ pour la saison estivale



De source proche de la directrice régionale de l'entreprise nationale de transport maritime des voyageurs ENTMV (Algérie Ferries), on apprend qu’un nouveau bateau-taxi "Badji Mokhtar" d'une capacité de 210 voyageurs  pour la liaison Oran via Ain Turck, sera opérationnel une fois les travaux de dragage du quai d'accostage effectués et achevés, a souligné la responsable. Cette dernière  précise que la direction régionale de l'entreprise a pris les devants en prévision du lancement de cette liaison à partir du 1er juillet à la première semaine du mois de septembre. Des fiches techniques ont été adressées au wali d'Oran, aux directions des transports et des travaux publics, au chef de daïra de Aïn El Turck et également à l'entreprise portuaire d'Oran EPO afin d'entamer ces travaux d'accostage du nouveau bateau. Tout en affichant la volonté de l'entreprise à répondre aux attentes des Oranais, notre interlocutrice a rappelé que la forte demande exprimée pour ce moyen de transport a contraint l'entreprise à opter pour un second bateau afin de desservir cette liaison maritime entre le port d'Oran et la plage «Les Dunes» dans la commune balnéaire de Aïn El Turck. Au courant de l'année 2019, un seul bateau «Ischimar 3» d'une capacité de 350 passagers a été retenu pour assurer ces traversées maritimes et pas moins de 27.056 voyageurs ont été enregistrés pour les seuls mois de juillet et août, ce qui souligne nettement l'engouement des Oranais pour ces traversées maritimes. Au courant de l'année 2018, deux bateaux-taxis avaient assuré ces liaisons maritimes et 32.521voyageurs ont été transportés durant les mois de juillet et août à raison de huit rotations par jour. Sur ce, et pour une meilleure prise en charge, l'entreprise a élaboré un plan d'action avec pour objectif , faciliter et garantir l'accueil, l'orientation et l'information des passagers, souligne la responsable. Pour ce qui est des tarifs, ils sont les mêmes que ceux de l'an dernier, soit 250 DA pour les adultes et 100 DA pour les enfants. Le lancement d'une telle desserte maritime urbaine va désengorger la circulation sur la corniche oranaise et encourager les curieux à opter pour un nouveau mode de transport qui sera, vraisemblablement, généralisé à d'autres destinations, un plus pour le tourisme côtier et pour le développement du transport maritime. Outre, la fluidité de la circulation, ce moyen de transport aura également son impact dans la préservation de l'environnement et la lutte contre la pollution urbaine. Par ailleurs,  dans le cadre des préparatifs de la 19ème édition des Jeux méditerranéens de 2021 et afin de renforcer le secteur du transport en général et celui du transport maritime des voyageurs en particulier, le wali d'Oran avait lors d'une rencontre tenue en octobre dernier avec la directrice régionale de l'Entreprise nationale du transport maritime des voyageurs ENTMV (Algérie Ferries), suggéré l'ouverture de nouvelles navettes maritimes, à l'exemple des liaisons maritimes reliant Oran-Marsat El Hadjadj, Oran-Cap Blanc, Oran-Kristel, entre autres, de quoi développer le tourisme balnéaire et améliorer la qualité du service. Nous avons également reçu plusieurs demandes de la part de citoyens pour l'ouverture de navettes maritimes notamment en ce qui concerne Oran-Cap Blanc et aussi Oran-Marsat El Hadjadj, a noté la responsable. Notons que la liaison maritime Oran-Aïn El Turck s'étale sur 15 km et reliera Oran à Aïn El Turck, ce qui, à coup sûr, allègera la circulation automobile infernale. Un quai de 200 m sur 6 sera réalisé au niveau de la plage, ‘’les Dunes’’ a été aménagé pour abriter «les bateaux-taxis» qui relient le port d'Oran à la commune de Aïn El Turck. La rotation est d'une durée de 40 minutes.                             

Medjadji H.
Lundi 16 Mars 2020 - 16:26
Lu 453 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-09-2020.pdf
3.86 Mo - 23/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+