REFLEXION

ORAN : Saisie d'une quantité de produits pharmaceutiques contrefaits

Agissant sur information, les éléments de la BRI de la wilaya d'Oran ont procédé lors d'une perquisition ordonnée par le procureur prés le tribunal de la cité Djamel, à la saisie de 14282 boites de produits pharmaceutiques contrefaits, dans un atelier clandestin à Oran.



La majorité des biens contrefais proviennent de Chine, soit 420 boîtes de levure de marque SAKARINA, 3235 boîtes de lait périmées LADYMIL, 320 boîtes vides, 370 tubes de chlorophylle de médicaments rouges, 25 sacs  de 25 kg  de sucre Decastaroz et des instruments de fabrication de produits contrefaits,  des produits de levure de bière magamasse +twinlab et des couverts ( sac) une somme de 4105 Euros et 350000 Da. Cela représente un taux de plus de 71% du total des produits contrefaits, introduits frauduleusement dans le territoire national ces derniers jours. Le reste des produits contrefaits a été importé, essentiellement, du Bangladesh de l'Inde, de la Malaisie, la Turquie, ainsi que d'autres pays. La répartition, par nature de produits contrefaits, montre que les produits de médicaments contrefaits, les articles de sport, les produits textiles, les pièces de rechange, les accessoires pour téléphone, ainsi que les appareils électriques et les montres, ont été les plus concernés par la contrefaçon en 2018. Selon les données des Douanes, les articles de sport arrivent en tête des produits contrefaits (269.608 articles), soit près de 59,19% de la quantité globale des saisies. Par ailleurs, le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a déclaré qu’un laboratoire à Oran permettra de consolider le réseau algérien des laboratoires spécialisés dans le contrôle de qualité, constitué de 326 laboratoires publics et privés. Pour lui, la mise en place d'un laboratoire de contrôle de qualité des différents produits, à l'instar des produits industriels non alimentaires, tels les détergents, les appareils électroménagers, les produits cosmétiques et la pièce détachée, s'inscrit dans le cadre de la protection du consommateur. Elle tend aussi à prévenir le produit national de la fraude et de la contrefaçon. Premier du genre au niveau national, ce laboratoire veillera à l'application et au respect de la qualité et à la conformité des normes internationales, des produits industriels locaux et importés. Tout produit industriel importé sera contrôlé par ce nouveau laboratoire à dimension nationale, a précisé le ministre, ajoutant que les produits algériens pourront être homologués en vue de leur exportation.

Medjadji H.
Dimanche 13 Octobre 2019 - 18:51
Lu 817 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 20-09-2020.pdf
3.68 Mo - 19/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+