REFLEXION

ORAN : Résiliation de 380 contrats pour cumul de fonctions

Durant l’année écoulée, pas moins de 380 jeunes, ayant décroché des emplois par le biais de l'Agence nationale d'Emploi ont vu leurs contrats résiliés et ce dans le cadre de l'application des instructions du ministère de l'Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale.Ces demandeurs d'emploi placés au titre du DAIP cumulent plusieurs fonctions, d'étudiants et d'autres occupent des postes d'emploi alors qu'ils sont bénéficiaires de crédits auprès de l'Agence nationale de soutien à l'emploi de jeunes (ANSEJ), de la Caisse nationale d'Assurance-chômage (CNAC) et de l'Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM). Selon notre source, plusieurs personnes qui poursuivent encore des études universitaires sont inscrites au titre du DAIP. Cette campagne d’assainissement a pour but de lutter contre le double emploi et la double déclaration, et a été menée par l'ANEM, en coordination avec la direction de l'Emploi, la CASNOS et CNAS. A noter que la réglementation ne permet pas aux étudiants de bénéficier de postes d'emploi, via l'ANEM ou dans le cadre des dispositifs d'aide à l'emploi comme la CNAC, L'ANSEJ et l'ANGEM. C'est une sorte de cumul de fonctions, notamment aux yeux des Caisses d'assurances sociales. Enfin, il est à rappeler qu’en 2016, 24.100 jeunes demandeurs d'emploi ont été placés par les différentes agences d'emploi contre, 17.000 en 2015 et près de 14.700 en 2014.



Ces demandeurs d'emploi placés au titre du DAIP cumulent plusieurs fonctions, d'étudiants et d'autres occupent des postes d'emploi alors qu'ils sont bénéficiaires de crédits auprès de l'Agence nationale de soutien à l'emploi de jeunes (ANSEJ), de la Caisse nationale d'Assurance-chômage (CNAC) et de l'Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM). Selon notre source, plusieurs personnes qui poursuivent encore des études universitaires sont inscrites au titre du DAIP. Cette campagne d’assainissement a pour but de lutter contre le double emploi et la double déclaration, et a été menée par l'ANEM, en coordination avec la direction de l'Emploi, la CASNOS et CNAS. A noter que la réglementation ne permet pas aux étudiants de bénéficier de postes d'emploi, via l'ANEM ou dans le cadre des dispositifs d'aide à l'emploi comme la CNAC, L'ANSEJ et l'ANGEM. C'est une sorte de cumul de fonctions, notamment aux yeux des Caisses d'assurances sociales. Enfin, il est à rappeler qu’en 2016, 24.100 jeunes demandeurs d'emploi ont été placés par les différentes agences d'emploi contre, 17.000 en 2015 et près de 14.700 en 2014.

D. H
Samedi 18 Février 2017 - 18:06
Lu 589 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 26-09-2020.pdf
2.87 Mo - 25/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+